Articles

L´ONU alerte sur l´expansion des cultures illicites en Colombie

Bogotá, 5 mars (Prensa Latina) L´Organe International de Contrôle des Stupéfiants (OICS), rattaché à l´ONU, a aujourd´hui alerté sur l´augmentation des cultures de feuilles de coca et de la production de cocaïne en Colombie.


Dans son rapport annuel, rendu public dans cette capitale, l´OICS signale que depuis 2013 les cultures illicites se sont accrues de manière alarmante, passant de 48 mille hectares cette année-là à plus de 170 mille actuellement.

Cette augmentation se perçoit particulièrement dans les départements d´Antioquia, Cauca et Putumayo, dans la Région du Pacifique Colombien et dans le Norte de Santander, au Nord-Est du pays.

Le texte des Nations Unies indique que la production de cocaïne a également augmenté en Colombie, de mille 53 tonnes en 2016 à mille 379 en 2017.

L´OICS souligne que les États-Unis et l´Europe sont les deux principaux marchés de la cocaïne colombienne.

Le Gouvernement National de Colombie a précisé que son but est de désarticuler les réseaux d´approvisionnement de stupéfiants. Mais le rapport de l´OICS, ainsi que d´autres experts, questionne le mode d´éradication forcée des plantations de coca, et la fumigation dangereuse au glyphosate, préférées à la substitution volontaire des cultures illicites, pourtant expressément reflétée dans l´Accord de Paix entre l´ancienne guérilla des FARC-EP et le Gouvernement.

peo/mv/tpa