Articles

Capture d'un paramilitaire colombien lié à la droite vénézuélienne

Caracas, 25 mars (Prensa Latina) Le président du Venezuela, Nicolás Maduro, a confirmé la capture de Wilfrido Torres Gómez, alias Neco, un paramilitaire colombien engagé par l'opposition pour créer un climat de violence dans le pays.


Au cours d'une manifestation populaire anti-impérialiste, le président a précisé que l'implication de ce sicaire dans des plans de déstabilisation avait été confirmée par le témoignage de Roberto Marrero, l'homme de confiance de Juan Guaidó, le député de l'opposition qui s´est autoproclamé président en charge du pays sud-américain.

Marrero a été détenu jeudi dernier. Il est accusé d'être à la tête d'une cellule terroriste qui planifiait des assassinats ciblés et d'avoir participé à la tentative d'assassinat contre Maduro le 14 août 2018.

À ce sujet, Jorge Rodríguez , le ministre vénézuélien de la Communication, a publié une note sur son compte Twitter indiquant que Torres Gómez faisait l'objet d'une notice bleue de la part d'Interpol qui le recherchait en tant que meurtrier et tueur à gages.

Le communiqué publié par le ministre indique qu' "un chef paramilitaire parmi les plus recherchés en Colombie a été capturé: Wilfrido Torres Gómez, alias Neco. L'homme est l'un des sicaires recrutés en Colombie par l'ultra-droite vénézuélienne".

"Au Venezuela", a déclaré le président Maduro, "nous ferons régner la justice. Notre main ne tremblera pas quand il s'agira de punir les responsables de toutes les agressions subies par le peuple. Ils finiront en prison".

D'autre part, il a insisté sur le fait qu'il fallait profondément restructurer l'Exécutif.

"Nous devons nous rénover, rafraîchir l'Exécutif, opérer un changement profond, devenir un gouvernement populaire, être présent dans la rue et trouver des solutions aux problèmes que rencontrent les gens", a ajouté le président.

Dimanche dernier, la vice-présidente du Venezuela, Delcy Rodríguez, a annoncé que le cabinet se réunirait au complet et que tous les postes feraient l'objet d'une restructuration dans leurs méthodes de fonctionnement.

Sur son compte Twitter, Rodríguez a expliqué que les modifications annoncées avaient pour but de "blinder" la nation contre toutes les menaces auxquelles elle devrait faire face.

peo/acl/ebr