Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Le programme cubain d’immunisation est salué

La Havane (PL) Un fonctionnaire du Ministère de la Santé Publique (Minsap) de l'ile  a signalé que le programme d’immunisation cubain compte 10 vaccins qui protègent la population de 13 maladies.

La responsable du programme d'immunisation du Minsap, Lena Lopez, a déclaré que grâce à cette stratégie, « nous avons entre autres éradiqué des fléaux comme la polio, la rougeole, la rubéole, et les formes graves de tuberculoses ».

Selon elle, cette réalité a permis de modifier l'environnement de santé de la population dans lequel les maladies transmissibles avaient un poids significatif.

Elle signale qu'actuellement ce panorama s'est inversé, convertissant les maladies chroniques non transmissibles en la première cause de mortalité du pays.

La fonctionnaire a souligné que parmi les priorités du Minsap se trouvent la garantie de la santé de toute la population et le maintient de forts taux de vaccination pour les différentes complications de santé.

A ce sujet elle a salué l'éradication de la polio en 1962 par l'impact de la première campagne d'immunisation qui a permit d'éliminer cette maladie.

Depuis cette année et jusqu'en 2016, environ 83 800 mille doses de l'immunogène antipolio ont été utilisées, ce qui a garanti la protection des personnes de moins de 69 ans.

Dans le cadre de la politique tracée dans ce sens, a commencé cette semaine la 56ème  Campagne Nationale de Vaccination Antipoliomyélitique Orale pour immuniser en deux étapes 471 mille 888 enfants de toutes les provinces cubaines.

Lena Lopez a indiqué que sur le total des enfants concernés, 363 778 ont moins de 3 ans, et que le vaccin leur sera administré durant les deux périodes prévues, du 20 au 26 février et du 17 au 23 avril.

Puis elle a signalé que, pour leur part, les 108 mille 110 enfants de 9 ans recevront leur réactivation orale durant la seconde période.

Pour garantir le fait qu'aucun enfant ne reste sans recevoir la dose, durant une semaine de récupération seront immunisés ceux qui pour différentes raisons – comme la diarrhée ou quelque symptôme de fébrilité – n'ont pas pu l’être.

La spécialiste a souligné que tous les centres de vaccination du pays sont impliqués dans la campagne antipoliomyélitique.
 

rm/mgt/rml