Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les femmes colombiennes au défi de mettre en oeuvre l’accord de paix

Bogotá (PL) L’avocate des droits de l’homme Lilia Solano a déclarélors de la Journée Internationale de la Femme que les femmes colombiennes doivent relever le défi de mise en oeuvre de l’accord de paix, après un demi-siècle de conflit et de surmonter toutes les formes de violence. 


Le premier de ces défis est faire réalité le pacte avec les FARC-EP, par que beaucoup d'entre nous avons décidé de nous engager à sa demande en outre se battre avant la fin leur salaire les lacunes entre les travailleurs et les travailleurs, la poussée des terres de la bataille par une meilleure distribution de celui-ci dans un pays où un pourcentage élevé de paysan, a insisté dans des déclarations à la presse latine. 

Selon la directrice du parti Union patriotique une autre des objectifs est de favoriser la réconciliation entre les citoyens.

Avec l’initiative Un million de femmes pour la paix  nous voyageons tout au long de notre nation pour identifier les leaders et soutenir son rôle moteur dans le territoire, a dit l’activiste. 

Les voix des femmes doivent dépasser celles des ennemis du processus pacifique, a déclaré Solano suite de souvenir que malgré les progrès réalisés avec les négociations de Cuba, il y a des secteurs liés à l’ordre du jour de la guerre.

Dans le Congrès de la République, nous avons de ferreux détracteurs de l’accord avec les forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple (FARC-EP) comme le caucus du Pôle démocratique, dirigé par l’ancien président Álvaro Uribe, elle a souligné.

Cependant – elle a dit – la résistance et manoeuvres de certains groupes, plusieurs communicateurs, enseignants, professionnels du secteur de la santé ont dit que « nous serons les sage-femmes de la paix ». 

Le 24 novembre dernier le Président Juan Manuel Santos et le chef des FARC-EP, Timoleón Jiménez, ont signé le traité définitif pour mettre fin à des affrontements et des hostilités. 

Dans le reste de l’Europe, la guerre interne a laissé près de 300 000 morts, presque 7 millions de personnes déplacées dans leurs lieux d’origine et au moins 45 000 disparus.   

Solano fut l’un des promoteurs du Forum les femmes et la paix, qui s’est tenue ce mercredi au Parlement, réuni les membres du Congrès, membres de mouvements sociaux, avocats ainsi que des représentants du corps diplomatique ici.

Au cours des conversations,  le deuxième chef de la Mission de Cuba, Zulan Stern, a réitéré la disposition de son peuple et au gouvernement de continuer à soutenir les efforts à la recherche d’une étape de détente font partie intégrante de la Colombie, aspiration et vigilance de millions de mères, les populations autochtones, les politiques, Afro et rustique. 

Des presque 8 millions victimes de l’affrontement, plus de 3 millions sont des femmes.

Rm/ymr/ap