Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

Venezuela: recours aux enfants lors des violences et ingérence de Merkel

Caracas, 10 juin (PL) Le secrétaire exécutif du Conseil National des Droits de l'Homme du Venezuela, Larry Devoe, a dénoncé le fait que l'extrême-droite implique des enfants dans les attentats contre les institutions démocratiques du pays.


Le fonctionnaire a qualifié le recours aux enfants et aux adolescents dans les manifestations, « d'attitude irresponsable des leaders de la coalition d'opposition de la Table de l'Unité Démocratique (MUD) ».

Devoe a accusé les dirigeants politiques de l'opposition de « mettre en péril la vie des mineurs par leurs appels à la rébellion », et a cité comme exemple la mort du jeune Neomar Lander, de 17 ans, qui est décédé il y a deux jours lorsqu'un objet explosif de fabrication artisanale lui a explosé dessus.

Il a également appelé les médias à ne pas déformer les faits et à exiger les dirigeants de l'extrême-droite d'opposition à ne pas manipuler les décès en tentant d'accuser les différents effectifs de sécurité de l'État.

En ce qui concerne la diplomatie, la chancelière du Venezuela, Delcy Rodriguez, a rejeté les déclaration de la responsable du gouvernement allemand, Angela Merkel, qui a accusé les autorités vénézuéliennes de « supprimer la participation de l'opposition ».

Rodriguez a invité, par le biais de son compte Twitter, la chancelière allemande à « s'informer au sujet du modèle inclusif de la Révolution Bolivarienne, et de la tragédie que représente l'opposition ». Elle a ensuite souligné que « l'opposition a choisi la violence, le vandalisme et le crime, au lieu de répondre aux appels démocratiques ».

peo/ocs/mfm/rc/mfm