Articles

Le Conseil d´État de Colombie avalise les circonscriptions de paix

Bogotá, 7 décembre (Prensa Latina) Le Conseil d´État a aujourd´hui donné un peu d´oxygène aux circonscriptions de paix en Colombie en coïncidant avec le gouvernement sur l´adoption de la loi qui crée les 16 sièges au parlement pour les victimes de la guerre.


Après que le Sénat ait voulu couler cette initiative, prévue dans les accords de paix, le haut tribunal a aujourd´hui annoncé que le concept de la dénommée chaise vide est effectivement applicable, et que du coup le Congrès aurait dû tenir compte, au moment du vote, qu´il y avait 99 sénateurs présents et que 50 ont voté en faveur de la loi.

Le président du Sénat, Efrain Cepeda, avait décrété l´enterrement des 16 sièges de paix en comptabilisant les votes en fonction du nombre total de sièges (102) que compte la Chambre-basse, alors même que trois sénateurs étaient absents car ils se trouvent en prison et sont accusés de corruption.

L´opinion favorable du Conseil d´État ne signifie pas en soi une adoption de la loi, mais elle permet au gouvernement d´engager un recours en recherchant une action obligatoire.

Suite à cette annonce, le président du pays, Juan Manuel Santos, vient d´affirmer sur le réseau social Twitter que « ce jeudi, une action d´application sera présentée pour blinder définitivement l´initiative qui garantit les 16 sièges à la Chambre des Représentants pour les territoires les plus touchés par le conflit armé ».

peo/ocs/tpa