Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le président turc dénonce des attaques des États-Unis contre son pays et l´Iran

Ankara, 5 janvier (Prensa Latina) Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a aujourd´hui dénoncé l´organisation par les États-Unis d´une série d´attaques contre son pays et a condamné l´ingérence de Washington dans les affaires internes de l´Iran.


Lors d´une conférence de presse à Istanbul, avant son départ pour la France, le mandataire a critiqué la décision d´un tribunal de New-York de juger l´ex-directeur de la banque d´État turc HalkBank, Mehmet Hakan Atilla, accusé de conspirer dans le but de contourner les sanctions imposées par le gouvernement nord-américain contre Téhéran.

Les actions contre la nation perse ont été adoptées de manière unilatérales par les États-Unis qui invoquent de prétendues irrégularités dans le programme nucléaire iranien et de supposées cyber-attaques contre son système financier.

La poursuite à l´encontre d´Atilla « est pleine de contradictions. D´un côté ils l´innocentent de l´accusation de blanchiment d´argent, et d´un autre côté ils le déclarent coupable de ce même délit. Si telle est la compréhension de la justice aux États-Unis, alors je plains le monde », a-t-il affirmé selon le quotidien Hurriyet.

« Il y a une série de conspirations contre la Turquie depuis les États-Unis, et non seulement sur le plan légal sinon également dans le domaine économique. Les liens bilatéraux et les accords sont en train de perdre leur validité », a-t-il ajouté.

peo/rc/gas