Agence de Presse de l'Amérique Latine

L´Iran dément sa participation au sujet des missiles yéménites

Téhéran, 8 janvier (Prensa Latina) Le chef du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d´Iran, le général de division Mohamad Ali Yafari, a démenti les accusations au sujet de la prétendue implication perse dans le lancement de missiles depuis le Yémen contre l´Arabie Saoudite.


Lors de déclarations diffusées aujourd´hui par plusieurs médias locaux, Yafari a expliqué l´improbabilité de pouvoir fournir ce type d´armement aux combattants yéménites alors qu´il y a un embargo total qui empêche même d´envoyer de l´aide médicale et alimentaire.

« Comment est-il possible d´envoyer des armes, plus particulièrement des missiles, vers un pays qui se trouve totalement bloqué et vers lequel on ne peut même pas envoyer de l´aide médicale et alimentaire ? », s´est demandé le général iranien.

« Les États-Unis savent que les missiles lancés contre l´Arabie Saoudite sont yéménites », a-t-il assuré en réponse aux accusations de Washington selon lesquelles l´Iran fournit cet armement à l´armée et au mouvement populaire d´Ansarola au Yémen.

Le général a qualifié de  « mensonges les preuves présentées par l´ambassadrice nord-américaine devant l´ONU, Nikki Haley, qui a montré des bouts de fer pour prouver qu´il s´agissait de restes d´un missile iranien lancé le 4 novembre depuis le Yémen contre Riad », la capitale saoudienne.

La mission diplomatique du pays perse devant le plus important organisme international a considéré que cette preuve est une fabrication de saoudiens et de nord-américains qui tentent de dissimuler leurs crimes de guerre au Yémen, et ainsi détourner l´attention internationale.

peo/agp/arc