Articles

La Russie dénonce un vol d´espionnage près de ses bases en Syrie

Moscou, 9 janvier (Prensa Latina) Le Ministère de la Défense russe (Mindef) a aujourd´hui informé du vol d´un avion d´espionnage étasunien Poséidon près de ses bases en Syrie, contre lesquelles a eu lieu, dans la nuit de samedi dernier, une tentative d´attaques par des drones de la part de groupes extrémistes.


Un communiqué officiel du Mindef signale que « pendant plusieurs heures, l´avion d´espionnage nord-américain mentionné a réalisé des vols entre la base aérienne russe de Jmimim, dans la province syrienne de Latakia, et le point d´approvisionnement naval du port de Tartus ».

« Ils existent dans ces cas d´étranges coïncidences entre le lieu survolé par le Poséidon, puis l´heure et l´endroit de l´action réalisée par 13 drones de fabrication artisanale », y est-il commenté.

En réponse à des commentaires du Pentagone selon lesquels la technologie employée par les terroristes se trouve ouvertement en vente sur le marché, le ministère russe a rappelé que « pour diriger des avions sans pilote à grande distance il faut une bonne préparation ».

« Dans les cas où il est nécessaire de programmer les appareils pour neutraliser les réseaux GPS dans une zone déterminée, il faut avoir des connaissances qui ne peuvent uniquement s´acquérir dans des pays développés », est-il souligné dans le document.

« Mais de plus, y compris lorsque les facultés nécessaires pour guider un drone peuvent être acquises, pour organiser une attaque, comme celle ici mentionnée, il faut travailler avec des données spécifiques collectées par satellites dans le but de localiser et fixer les objectifs », est-il jugé dans ce communiqué.

Samedi dernier, 13 drones ont participé à une à une tentative d´attaques contre les deux bases citées, mais ont été déjouées par les forces de combat radio-électronique et des forces antiaériennes russes.

Le commandement militaire russe dénonce la formation, par des instructeurs nord-américains, de nouveaux membres de la dénommée opposition modérée syrienne, comme sont présentés en Occident des groupes armés ne faisant pas partie du mouvement terroriste État Islamique (EI).

Des médias considèrent que les États-Unis souhaitent maintenir l´instabilité et le conflit en Syrie, où leur mission visant à chasser Bashar Al Assad du pouvoir est restée inachevée.

peo/oda/to