Articles

Des intentions d´attaquer le Venezuela depuis la Colombie sont dénoncées

Caracas, 12 février (Prensa Latina)  Le procureur général, Tareck William Saab, a aujourd´hui dénoncé les actions coordonnées des gouvernements des États-Unis et de la Colombie, et ce avec les prétentions d´attaquer militairement le Venezuela depuis le pays voisin.


Saab a prévenu que, depuis le territoire colombien, il est planifié de rééditer des pratiques comme le bombardement et l´invasion militaire dans le but d´occuper « à feu et à sang un pays pacifique comme le Venezuela ».

La Colombie a été une étape clé du secrétaire d´État nord-américain Rex Tillerson, lors de sa tournée latino-américaine, dans le but de renforcer le siège diplomatique contre le gouvernement de Nicolas Maduro. Puis la Colombie a récemment reçu la visite du chef du Commando Sud des États-Unis (commando étasunien chargé de l´Amérique Latine et des Caraïbes), Kurt Tidd.

Le procureur général a réaffirmé le fait que les institutions démocratiques, le peuple vénézuélien et la Force Armée Nationale Bolivarienne ne permettront pas d´agressions militaires provenant de la Colombie, l´un des principaux alliés de Washington dans la région.

« Nous allons ici combattre et nous allons résister, nous n´avons pas peur », a-t-il insisté.

Saab a ensuite signalé que chaque action d´ingérence engagée contre le Venezuela de la part des États-Unis et ses alliés ont pour but l´intimidation et l´application du terrorisme psychologique.

Il y a quelques jours, le président de la Colombie, Juan Manuel Santos, a annoncé le transfert de plus de deux mille soldats à la frontière avec le Venezuela, puis a ordonné d´intensifier les opérations de la Marine et des Forces Aériennes dans la zone.

Il a expliqué que le but est de renforcer les contrôles et la sécurité dans  la zone face à l´augmentation des migrants provenant du territoire vénézuélien.

peo/mgt/wup