Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des membres du Congrès des États-Unis concluent leur visite à Cuba

La Havane, 21 février (Prensa Latina) Une délégation des deux chambres du Congrès des États-Unis a aujourd´hui conclu sa visite à Cuba, lors de laquelle ils ont dialogué avec les autorités, et d´autres secteurs de la société, au sujet du rapprochement bilatéral et de l´impact des politiques agressives de la Maison Blanche sur ce dernier.


Sur l´île, les législateurs démocrates ont été reçus par le président Raul Castro, ont rencontré le directeur général pour les États-Unis de la chancellerie insulaire, Carlos Fernandez de Cossio, et ont visité l´Université de La Havane.

Menés par le sénateur démocrate du Vermont Patrick Leahy, les membres du Congrès ont offert ce mercredi une conférence de presse depuis l´ambassade nord-américaine dans cette capitale.

Lors de la rencontre avec les journalistes nationaux et étrangers accrédités, ils ont défendu la continuité du processus annoncé en décembre 2014 dans le but d´avancer vers la normalisation des relations entre les deux pays, puis ont critiqué l´embargo imposé à l´île par Washington et les politiques du président Donald Trump qui menacent d´annuler les progrès réalisés.

Ils ont également plaidé pour que les États-Unis et Cuba continuent d´enquêter pour éclairer les incidents de santé rapportés par des diplomates nord-américains dans cette capitale, faits que certains secteurs de leur pays utilisent comme prétexte pour nuire au rapprochement bilatéral.

Après des avancées faites entre 2015 et 2016, comme la signature de plusieurs accords de coopération et la tenue d´échanges de hauts niveaux , les liens entre La Havane et Washington ont connu une régression suite à l´arrivée à la Maison Blanche, en janvier 2017, du président Donald Trump.

C´est en ce sens que les membres de la délégation ont considéré le retrait de la majorité du personnel diplomatique étasunien dans l´île et l´expulsion de représentants de l´ambassade cubaine à Washington comme des erreurs de l´administration nord-américaine.

« Ceci est une grave erreur qui porte atteinte aux intérêts des deux gouvernements et peuples », a exprimé Leahy aux journalistes.

peo/ocs/wmr