Agence de Presse de l'Amérique Latine

Un fonctionnaire camerounais enlevé dans la zone anglophone

Yaoundé, 26 février (Prensa Latina) « Des membres de la milice armée anglophone ont enlevé, sous la menace d´une arme à feu, un fonctionnaire gouvernemental près de la ville de Bamenda », ont aujourd´hui admis des autorités selon lesquelles le kidnapping a eu lieu samedi dernier.


Plus tôt dans la journée, les mêmes autorités ont fait connaitre l´extension et le durcissement du couvre-feu dans les régions du nord-est et l´ouest du pays en raison des « menaces croissantes des séparatistes anglophones ».

La version officielle, qui s´abstient de donner un nom, identifie à la personne enlevé comme « un fonctionnaire administratif régional chargé des affaires sociales qui a été capturé par des hommes armés alors qu´il se déplaçait en voiture ».

C´est le second fait de ce genre en 15 jours dans cette région où le gouvernement du président Paul Biya a déployé un dispositif de troupes d´élite pour affronter la milice armée créée par les séparatistes anglophones. Ces derniers ont proclamé, en octobre dernier, la sécession d´une dénommée République d´Ambazonia dépourvue de reconnaissance régionale et internationale.

Les deux opérations ont été revendiquées par les autoproclamées Forces de Défense d´Ambazonia, dirigée par l´ex-leader syndical Lucas Cho Ayaba. Ce dernier est responsable d´attaques contre des points de contrôle de l´Armée et de la Police dans les zones à majorité anglophone et qui ont fait des dizaines de morts des deux côtés.

peo/lma/msl