Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le chancelier britannique menace d´une intervention militaire en Syrie

Londres, 27 février (Prensa Latina) Le ministre britannique des Affaires Étrangères, Boris Johnson, a aujourd´hui menacé d´une possible intervention en Syrie sous le prétexte d´un prétendu usage d´armes chimiques par le gouvernement de ce pays.


« Je crois que les territoires occidentaux doivent se demander si nous pouvons permettre l´usage d´armes illégales et son impunité », a-t-il déclaré à la radio britannique BBC Radio 4.

Cependant le gouvernement syrien soutient que ces arguments sont utilisés comme un prétexte pour « une nouvelle agression ».

Depuis l´année dernière, le ministre de l´Information syrien, Mohammad Ramez Turyuman, a souligné le fait que « ce spectacle n´est ni le premier ni le dernier » en faisant référence à d´autres déclarations de ce genre.

Damas a nié l´utilisation de munitions toxiques et a assuré que tout son arsenal chimique a déjà été éliminé ou livré à l´Organisation pour l´Interdiction des Armes Chimiques (OPAQ) en 2014.

C´est dans ce contexte que le Ministère de la Défense russe a informé du fait que les groupes armés de la Ghouta Orientale préparent une attaque sous de faux drapeaux pour tenter d´accuser le gouvernement syrien d´usage d´armes chimiques contre des civils.

Samedi dernier, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté, à l´unanimité, un document qui exige l´arrêt des hostilités sur le territoire syrien pour au moins un mois dans le but de permettre l´entrée de convois humanitaires hebdomadaires et d´effectuer des évacuations médicales.

peo/mgt/rp