Agence de Presse de l'Amérique Latine

« La politique de Trump envers Cuba est condamnée à l´échec », affirme Salim Lamrani

Paris, 26 mars (Prensa Latina) La politique envers Cuba du gouvernement de Donald Trump aux États-Unis est condamnée à l´échec et se cramponne à une stratégie anachronique, a jugé l´intellectuel français Salim Lamrani dans un article paru aujourd´hui.


Selon l´universitaire et écrivain, cette politique « est condamnée à l´échec et à isoler les États-Unis », comme l´illustre le vote en 2017 de l´Assemblée Générale de l´ONU, lors duquel 191 pays (sur 193) ont condamné les sanctions économiques de Washington contre La Havane.

En situant le thème dans son contexte, Lamrani a assuré qu´en « revenant à une politique basée sur l´hostilité envers Cuba, l´administration Trump met fin aux progrès enregistrés lors de la présidence de Barack Obama ».

L´intellectuel, auteurs de plusieurs livres sur Cuba, a illustré les décisions qui prouvent un retour en arrière, comme la réduction du personnel de l´ambassade étasunienne à La Havane et l´expulsion de diplomates de la représentation cubaine à Washington, et ce sous le prétexte de prétendues attaques sonores.

« L´administration Trump a pris ces décisions alors qu´elle reconnait que ses enquêteurs ont été incapables de déterminer les responsables de ces prétendues attaques et leurs causes », a souligné Lamrani en citant des sources du gouvernement nord-américain.

Selon le spécialiste, avec sa politique d´hostilité, l´administration Trump « s´oppose à la volonté de la majorité des citoyens des États-Unis, lesquels aspirent à normaliser les relations avec Cuba et à pouvoir se rendre sur l´île en tant que touristes, sans obstacles, ce qu´interdit Washington depuis plus d´un demi siècle ».

Le professeur universitaire a également fait part de la posture adoptée par Cuba, laquelle est marquée par la volonté de dialoguer dans des conditions de respect mutuel.

« Cuba a toujours montré sa disposition à maintenir des liens cordiaux et pacifiques avec Washington basés sur l´égalité souveraine, la réciprocité et la non-ingérence dans les affaires internes », a-t-il ajouté.

peo/tgj/lmg