Articles

Cuba et la Norvège demandent que les accords de paix en Colombie soient protégés

Bogotá, 16 avril (Prensa Latina)  Cuba et la Norvège, deux pays garants de l’Accord Final de Paix en Colombie, ont aujourd’hui manifesté leur préoccupation au sujet des « derniers événements concernant le processus de paix ».


Dans une déclaration  commune, ils exhortent l’État colombien à garantir la protection de l’Accord Final signé à La Havane entre le gouvernement et les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie-Armée du Peuple, qui est ensuite devenue le parti politique de la FARC.

Cuba et la Norvège appellent à une stricte application du traité, ce qui inclut les dispositions relatives à la Juridiction Spéciale pour la Paix, institution conçue et destinée avec l’objectif prioritaire de garantir la vérité, la justice et la réparation, et non la répétition.

« Le processus de paix vit des moments difficiles. Dans ce contexte, il est important que les parties concernées ainsi que la communauté internationale réaffirment leur appui à l’accomplissement des accords établis », indique le communiqué des pays garants.

De même, les gouvernements de ces deux pays estiment que doivent être accélérées les actions destinées à garantir la pleine réintégration et la réincorporation dans la vie civile des ex-combattants de l’actuel parti politique Force Alternative Révolutionnaire du Commun (FARC).

Cuba et la Norvège concluent en réitérant leur engagement commun à continuer d’appuyer tous les efforts pour parvenir à une paix stable et durable en Colombie.

peo/agp/tpa