Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des journalistes palestiniens dénoncent la répression du régime israélien

Beyrouth, 18 avril (Prensa Latina) Selon un rapport remis aujourd´hui à Prensa Latina, depuis le début de cette année, Israël a arrêté 45 journalistes palestiniens, en a tué un et en a blessé plus de 90.


Le Comité de Soutien aux Journalistes en Palestine a appelé à la solidarité d´institutions et d´organismes internationaux pour que cesse l´agression à l´encontre de ces professionnels, 26 desquels se trouvent toujours dans des prisons israéliennes, dont deux femmes.

Dans le cadre de la commémoration du « Jour des prisonniers palestiniens », cette organisation solidaire a souligné que le régime d´occupation a décuplé ses attaques lors du premier trimestre de l´année, entrainant de multiples abus, et notamment la mort du journaliste Yasser Murtaja, dans la Bande de Gaza.

L´entité a enregistré 13 cas d´agressions et de descentes policières à l´encontre de journalistes, quatre interdictions de voyager et six amendes.

Des 26 personnes qui sont toujours détenues, 21 le restent sans qu´aucune charge ne soit formulée contre eux ou que soit réalisé un procès.

Selon le Comité, il existe des preuves flagrantes de violations des droits comme des détentions prolongées, des verdicts sans sens ou illégaux émis par des tribunaux militaires, des expulsions de logements et des impositions de résidence surveillée.

Les arrestations cherchent à cacher la vérité, passer les plaintes sous silence et occulter l´information quant aux violations des droits de l´homme commises contre le peuple palestiniens par les occupants.

L´organisme solidaire des journalistes demandent aux organisations internationales correspondantes qu´elles fassent pression pour que soit mis fin à la politique de détention et d´agression des journalistes lors de l´exercice de leur fonction dans les territoires occupés par Israël.

peo/mem/arc