Agence de Presse de l'Amérique Latine

Personne ne parviendra à affaiblir la Révolution cubaine, assure Diaz-Canel

La Havane, 19 avril (Prensa Latina) La politique étrangère cubaine demeurera inaltérable et personne ne parviendra à affaiblir la Révolution ni à faire plier le peuple, a aujourd’hui affirmé le nouveau président Diaz-Canel.


Dans le premier discours après son élection, le nouveau chef d´État a assuré que son pays “ne fera aucune concession quant à sa souveraineté et à son indépendance; il ne négociera pas ses principes et n’acceptera aucune contrainte”.

“ Nous ne céderons jamais devant les pressions et les menaces. Le peuple décidera en souverain des changements qui seront nécessaires”, a-t-il affirmé en réitérant sa confiance en tous les cubains, dont l’appui, a-t-il insisté, est fondamental pour affronter les défis qui se présenteront.

Nous ferons face aux menaces de notre puissant voisin impérialiste. Ici, il n’existe pas de place pour une transition qui méconnaisse ou détruise l’héritage de tant d´années de lutte. À Cuba, par la décision du peuple, la seule voie est de continuer cette œuvre, sans peur ni reniements, a-t-il ajouté.

Il a également indiqué que l’île sera toujours disposée à dialoguer sur des bases de respect mutuel et d’égalité.

Dans cette législature, il n’y aura pas de place pour ceux qui aspirent à une restauration capitaliste. Nous défendrons la Révolution, nous continuerons à perfectionner le Socialisme, a-t-il indiqué.

“Nous sommes Cuba, c’est à dire résistance, joie, créativité, solidarité  et vie. Aucun pays au monde n’a résisté durant tant d’années sans se rendre devant l’embargo commercial, militaire, politique et médiatique  auquel nous avons dû faire face”, a-t-il précisé.

Il a aussi mis en garde contre les tentatives pour réduire au silence et  dénaturer l’œuvre du gouvernement cubain.

“Là dehors, il y a un monde qui nous regarde avec davantage de questions que de certitudes. Pendant trop longtemps et de la pire manière, ce monde extérieur a reçu le message trompeur que la révolution finit par se débarrasser des soldats qui ont lutté pour elle”, a-t-il affirmé en encourageant les cubains de s’efforcer à répandre la vérité.

"Nous jurons de défendre jusqu’à notre dernier souffle  cette Révolution Socialiste, qui est la Révolution démocratique des humbles, pour les humbles et par les humbles, cette Révolution que la génération historique a conquise la tête haute sur les sables de Playa Giron il ya 57 ans et qui nous la remet, invaincue, maintenant, confiante en notre capacité de l’honorer, de l’amener aussi loin qu’ils ont su le faire et de la placer tout aussi haut qu’ils le firent, qu’ils le font et qu’ils le feront encore”, a affirmé Diaz-Canal avec fermeté.

peo/leg/gas