Agence de Presse de l'Amérique Latine

ONU : La Palestine dénonce des crimes contre l´humanité de la part d´Israël

Nations Unies, 26 avril (Prensa Latina) Le représentant de la Palestine à l´ONU, Riad Mansur, a aujourd´hui défendu le droit de son peuple à la protestation pacifique contre une oppression qui n´est plus supportable, puis a condamné les crimes contre l´humanité commis par Israël.


« La communauté internationale doit exiger une réponse à Tel-Aviv, le Conseil de Sécurité devrait parler d´une seule voix pour condamner de tels actes et en exiger la fin », a-t-il signalé devant l´organe de 15 membres.

« Mais face à l´appel mondial, Israël répond par des agressions et du mépris, opte pour l´escalade de la violence, l´incitation à la haine, la rhétorique incendiaire contre le peuple palestinien comme c´est le cas ces dernières semaines lors de la Grande Marche du Retour », a-t-il dénoncé.

« En agissant de la sorte, il ne font que détruire la solution des deux États et en finir avec les possibilités de paix », a-t-il ajouté.

« Dans la Bande de Gaza, deux millions de palestiniens ont été soumis à l´occupation de leurs terres et de leur mer, alors que le féroce embargo aérien et terrestre est toujours maintenu », a-t-il détaillé.

« Cinq décennies d´occupation militaire se sont écoulées, et sept décennies depuis le début du déracinement et de l´évacuation forcée des palestiniens de leurs terres ancestrales ; et cela dans un contexte de négation totale des droits de ce peuple », a-t-il commenté.

« La Grande Marche du Retour, contrairement à ce que dit la propagande d´Israël, sont des protestations pacifiques et sans armes, les manifestants exigent seulement la fin du blocus et de l´oppression de Tel-Aviv, puis leur droit à retourner sur leurs terres ancestrales », a-t-il souligné.

Le diplomate a insisté sur le droit « à se réunir de manière pacifique contre une oppression qu´ils ne peuvent plus supporter ».

« Celle de la Palestine est l´occupation la plus longue de tous les temps, puis est également la crise de réfugiés la plus longue de l´histoire moderne, et cela dans le but de nier l´existence de tout un peuple », a-t-il manifesté.

Selon l´ambassadeur arabe, les protestations dans la vallée frontalière à Gaza sont une réponse naturelle à l´occupation : « pourquoi Israël s´offense lorsqu´un peuple demande que sa dignité et sa liberté soient respectées ? », a-t-il demandé.

« Pourquoi Israël envoie ses forces militaires tirer contre des manifestants pacifiques ? », a-t-il lancé en rappelant les plus de 40 personnes assassinées, dont plusieurs enfants, adolescents et journalistes.

« Pendant ce temps, la population civile continue d´être détenue, emprisonnée, torturée et pourchassée, puis les actes terroristes de Tel-Aviv et ses graves violations du droit international humanitaire continuent également», a-t-il estimé.

« Si Israël avait recherché la paix nous ne serions pas maintenant témoins d´assassinats d´adolescents palestiniens par les tirs de soldats israéliens », a-t-il jugé.

Le diplomate a ensuite considéré que « de fait, les personnes qui protestent à Gaza sont assassinés pour le seul fait d´être palestiniens ; c´est une grande campagne de nettoyage ethnique ».

« Les autorités de Tel-Aviv encouragent à détruire les vies des familles palestiniennes, au vol de leurs terres, à diviser le territoire par un mur. Les colons israéliens terrorisent la population et tous ceux qui refusent l´occupation illégale, les installations illégales et le blocus », a-t-il critiqué.

Il a de plus précisé que toutes ces tensions se sont accrues suite à la décision du président étasunien, Donald Trump, de nommer Jérusalem comme capitale d´Israël, et d´y transférer l´ambassade de son pays.

Puis Mansur a également rappelé l´importance de maintenir le financement de l´Agence des Nations Unies pour les Réfugiés de Palestine.

peo/ga/ifb