Agence de Presse de l'Amérique Latine

L´ALBA-TCP rejette la Doctrine de Monroe et l'interventionnisme dans la région

La Havane, 14 mai (Prensa Latina) L'Alliance Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique-Traité Commercial des Peuples (ALBA-TCP) a hier rejeté la tentative des Etats-Unis pour revitaliser la Doctrine de Monroe, qui promeut l'hégémonisme étatsunien dans notre région du monde.


Ce groupement de pays latino-américains désirant travailler en commun a pris cette décision lors d'une réunion de ministres des affaires étrangères et de chefs de délégation de leurs pays respectif s, membres de cette organisation, qui assistaient à la 37ème période de Sessions de la Commission Economique pour l'Amérique Latine et les Antilles (Cepal), forum qui s'est achevé aujourd'hui à La Havane, a déclaré le vice-ministre cubain des Affaires Etrangères, Rogelio Sierra.

D'après ses informations, lors de cette réunion de l'ALBA-TCP, on a également condamné les actions visant à déstabiliser certains gouvernements d'Amérique Latine et on a réitéré le soutien à des relations multilatérales ainsi qu'au droit des peuples à l'auto-détermination.

La réunion s'est déroulée dans un esprit de grande confraternité et a mis en évidence la communauté des points de vue et des analyses des pays participants, a précisé, Sierra, qui s'est joint à l'hommage rendu à Jose Marti, le héros national cubain, par Mahmoud Abbas, président de la Palestine, en visite officielle sur notre ile.

Le vice-ministre a affirmé que cette réunion des ministres des Affaires Etrangères de l'ALBA-TCP a pernis, en outre, d'analyser la situation politique de la région, marquée par une croisade des Etats-Unis contre les gouvernements révolutionnaires.

A ce sujet, il a déclaré que l'ALBA-TCP, fondée en 2004, soutient le gouvernement du Nicaragua, pays d'Amérique Centrale confronté à de violents mouvements de protestation encouragés  par des intérêts de droite intérieur et extérieurs au pays.

L'ALBA-TCP prône une solution de paix fondée un dialogue intra-nicaraguayen  entre les diverses parties concernées, a-t-il souligné.

En ce qui concerne le Venezuela, autre pays latino-américain dans le viseur des Etats-Unis, il a signalé que les ministres de l'ALBA-TCP soutiendront son droit à l'auto-détermination à travers le processus électoral en cours, lequel culminera lors des élections présidentielles du 20 mai.

L'ALBA-TCP réunit des pays d'Amérique Latine et des Antilles engagés à promouvoir l'unité des pays de la région. On y trouve: Cuba, la Bolivie, le Nicaragua, le Vénézuéla, l'Equateur, Santa Lucia, Antigua, la Barbade, Saint Vincent et les Grenadines.

wmr/ihr