Articles

L'annulation du sommet Etats-Unis - Corée du Nord inquiète Guterres

Genève, 25 mai (Prensa Latina)Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a aujourd'hui exprimé son inquiétude au sujet de l'annulation de la rencontre entre le président étatsunien, Donald Trump, et le leader nord-coréen, Kim Jong-un, qui était prévue pour le 12 juin.


Dans une lettre adressée à Kim et rendue publique par la Maison Blanche, Trump a annoncé l'annulation de cette réunion, annulation, qu'il justifie  par les récentes déclarations de la République Populaire Démocratique de Corée qui rendent inadéquate, selon lui, la rencontre prévue le mois prochain à Singapour.

Dans une intervention postérieure à cette annonce, Trump a assuré que le Pentagone était prêt à intervenir militairement contre ce pays, si cela s'avérait nécessaire.

L'annulation de ce sommet a été  annoncée le jour même où la RPDC a commencé la destruction de son centre d'essais nucléaires de Punggye-ri, un processus qui se poursuivra jusqu'à demain en présence de la presse et des médias étrangers.

En apprenant ces évènements, Guterres a exprimé son inquiétude depuis Genèveet il a encouragé les deux pays à réaliser les efforts nécessaires pour continuer le dialogue.

Il a également offert la collaboration des agences et des fonctionnaires de l'ONU pour faciliter ces conversations.

Cependant, a-t-il insisté, le succès de ce processus dépend de la volonté des deux pays concernés.

Sur autre sujet, il a salué les actions menées par divers pays pour préserver l'accord nucléaire signé avec l'Iran, en dépit du retrait de Washington.

"De telles conventions", a--t-il déclaré," sont essentielles pour la sécurité et la paix mondiales".

Au cours d'une conférence à l'Université de Genève, le secrétaire général de l'ONU a présenté sa stratégie pour parvenir au désarmement nucléaire et au contrôle des armes chimiques, biologiques, légères et cybernétiques.

Dans son intervention, Guterres a demandé à la communauté internationale de tenir ses engagements et l'a mise en garde contreles dangers existants.

Aujourd'hui, il existe quelques 15 000 armes nucléaires emmagasinées dans le monde  et des centaines d'entre elles pourraient être utilisées en quelques minutes. Il suffit d'une seule erreur mécanique, électronique ou humaine pour provoquer une catastrophe, a-t-il rappelé.

peo/oda/gas