Agence de Presse de l'Amérique Latine

Confronté aux sanctions des Etats-Unis, l'Iran en appelle à l'OPEP

Téhéran, 31 mai (Prensa Latina) L'Iran a fait appel à l'Organisation des Pays Producteurs de Pétrole (OPEP) pour faire face aux sanctions imposées par les États-Unis après que ces derniers se soient retirés de l'accord nucléaire, a aujourd'hui annoncé BiyanNamdarZanganesh, ministre auprès de cette organisation.


Ce dernier a sollicité l'aide de l'OPEP contre ce qu'il considère des sanctions extraterritoriales illégales et unilatérales imposées par le gouvernement nord-américain.

Lorsque Washington a abandonné le Plan Intégral Commun ou pacte nucléaire de 2015-G5+1 (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Russie, Chine + Allemagne), la Maison Blanche a remis en vigueur la politique qui était la sienne antérieurement à cette convention.

«J'aimerais (…) demander le soutien de l'OPEP, en accord avec l'article 2 de son statut qui garantit la sauvegarde des intérêts de ses membres, individuellement et collectivement», a écrit Zanganeh à l'Organisation.

Il a également exprimé le désaccord d e l'Iran avec les récents commentaires de la Russie et de l'Arabie Saoudite concernant une augmentation de la production de pétrole brut.

Cette lettre a été remise au ministre du pétrole des Emirats Arabes Unis, qui assure en ce moment la présidence de l'OPEP. Elle explique qu'une augmentation du pompage mettrait un terme à 18 mois de réduction de l'offre dans le but de faire baisser le prix élevé du baril qui avait atteint 80,50 dollars l'unité.

L'Iran a des difficultés pour augmenter sa production pétrolière en raison d'investissements nécessaires pour moderniser son équipement devenu obsolète à la suite des embargos internationaux.

Le 8 mai, le président nord-américain, Donald Trump, a ordonné le retrait du Plan Intégral d'Action Commune et a réactivé les sanctions individuelles et collectives contre l'Iran.

peo/mv/arc/cvl