Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Sénat des États-Unis interdit la vente d'avions militaires à la Turquie

Ankara, 19 juin (Prensa Latina) La presse et les médias font aujourd'hui état de la décision du Sénat des Etats-Unis d'interdire la vente d'avions de combat F-35 fabriqués par l'entreprise Lockheed Martin.


Le Sénat états-unien, contrôlé par le parti républicain, a approuvé la veille par 85 voix contre 10 un projet de loi-défense  (NDAA) qui inclut des mesures pour empêcher tout transfert  de technologie militaire vers la Turquie.

Avant que le NDAA ne devienne une loi, il devra être ratifié par le Congrès  et approuvé par le président Donald Trump, qui devra certifier que les achats d'armement russe par les turcs ne constituent pas une menace pour l'OTAN et que ce pays ne détient pas d'otages états-uniens.

Ces sous-clauses ont été introduites en référence à l'acquisition par les turcs du système balistique de défense aérienne russe S-400, qui pourrait présenter une menace pour l'Alliance Atlantique, et l'incarcération en Turquie du religieux états-unien Andrew Brunson accusé de terrorisme et d'espionnage.

Le ministre des Affaires Étrangères turc, MevlütCavusoglu, a indiqué que son gouvernement, il y a quelques jours, avait tenté d'acheter aux États-Unis le système de défense Patriot mais qu'il s'était heurté à un refus, "raison pour laquelle la Turquie, qui a un grand besoin de ce type d'armement,  a décidé de l'acheter à la Russie", a expliqué le ministre.

Au sujet des avions de combat F-35, Cavusoglu a indiqué que si Washington interdisait leur vente, la Turquie se tournerait vers d'autres marchés ou pourrait même se lancer dans la production de ses propres  appareils. "Si les États-Unis nous imposent des sanctions et interdisent ces ventes, la Turquie prendra des représailles".

peo/tgj/acm/cvl