Agence de Presse de l'Amérique Latine

Hommage à la contribution des femmes dans le travail de l'ONU

Nations Unies, 29 juin (Prensa Latina) Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a rendu hommage aux contributions des femmes  à l'ONU, contributions que l'on peut retrouver dans le recueil intitulé  HERstory.


Dans la présentation de ce livre - réalisé conjointement par les missions de Colombie et du Qatar -, Antonio Guterres souligne la partialité de l'histoire telle qu'elle est enseignée  à l'école et célébrée danse les monuments historiques et les événements publics. De cette histoire, les femmes sont souvent absentes, car c'est l'histoire des hommes.

Augmenter la prise de conscience sur la contribution féminine à l'histoire est l'une de nos tâches essentielles pour corriger ce déséquilibre et cette version de notre histoire commune qui a toujours sous-estimé le travail et l'apport des femmes, a-t-il, déclaré.

Guterres a remercié les ambassadrices Maria Emma Mejia, de Colombie, et Alya Ahmed bin Al-Thani, du Qatar, pour leurs actions en faveur d'une prise de pouvoir accru pour les femmes  et pour leur combat pour l'égalité des sexes, à l'intérieur de l'ONU et au-delà.

Depuis la création des Nations Unies, on a pu assister à un grand progrès dans le droit des femmes. À la conférence de San Francisco, où naquit l'organisation, seuls 6 délégués sur 278 étaient des femmes. Maintenant, les choses ont changé, a souligné le secrétaire général.

Même ainsi, les progrès - à l'ONU et dans le monde - sont insuffisants, irréguliers et il arrive parfois que l'on revienne sur d'importants acquis, regrette-t- il.

"Toutes les semaines, il m'arrive de rencontrer des délégations dans lesquelles il n'y a pas une seule femme. J'espère que, dans les années à venir, ma stratégie pour encourager l'égalité  des genres  finira par faire une différence".

Nous vivons dans un monde dominé par les hommes. Notre culture est dominée par les hommes. Changer ces attitudes est l'un des défis les plus importants et difficiles que nous ayons à relever. C'est dans ce cadre que des projets comme HERstory  trouvent toute leur importance.

Nous avons besoin de femmes dans tous les secteurs de notre travail si nous voulons pouvoir faire face aux problèmes actuels. Nous devons redoubler d'efforts pour donner leur juste valeur à toutes ces contributions de femmes, a-t-il indiqué.

Miroslav Lajcak, le président de l'Assemblée Générale pour cette 72ème période de sessions, a également rappelé le rôle crucial joué par les femmes dans l'histoire de l'ONU et d'autres organisations internationales.

Lui aussi a souligné l'importance de la lutte pour l'égalité des genres qui a lieu, en ce moment même, aux Nations Unies.

Les ambassadrices du Qatar et de Colombie n'ont pas non plus manqué de mettre en évidence le rôle décisif des femmes dans des domaines comme le maintien de la paix et la lutte pour le respect des droits de l'homme.

peo/pgh/ifb/cvl.