Agence de Presse de l'Amérique Latine

L'embargo de Cuba est loin d'être fini! Rubio s'oppose à un amendement de la loi sur l'agriculture proposant d'ouvrir le commerce avec Cuba

Washington, 29 juin (Prensa Latina). Le vote au Sénat étasunien d'un projet de loi sur l'agriculture est menacé en raison du parti-pris de MarcoRubio (membre du Parti Républicain) qui insiste pour bloquer un amendement visant à augmenter l'accès au marché cubain.


Ce sénateur de la Floride, opposant invétéré à tout type de rapprochement avec Cuba, a écrit ce mercredi sur Twitter qu'il était décidé à freiner tout changement  à la Loi Agricole de 2018 jusqu'à ce qu'on accepte un autre amendement provenant de Ted Cruz ou de lui-même.

L'amendement de Cruz appelle à ne pas employer l'argent du contribuable pour faire la promotion de Cuba, tandis que celui de Rubio codifiera un ordre exécutif interdisant l'utilisation de ce type de fonds dans des affaires commerciales qui, aux dires du sénateur, sont la propriété de militaires cubains.

Lors de son intervention de cet après-midi au Sénat, où la majorité voudrait faire passer cette loi, Rubio a repris les propos employés sur son tweet et a soutenu qu'on devrait interdire que l'argent des contribuables américains soit utilisé dans des affaires, ou dans d'autres instances cubaines qui se trouvent sous le contrôle de l'armée.

De telles paroles ne font que reprendre la rhétorique employée par le président, Donald Trump, il y a un peu plus d'un an quand il annonça le changement de la politique nord-américaine envers Cuba, rhétorique largement inspirée parRubio et qui fit reculer sur beaucoup d'aspects le rapprochement qui s'était produit entre les deux pays à la fin de 2014.

Cette fois-ci, Rubio s'oppose à un amendement introduit par la démocrate Heidi Heitkamp et le  républicain John Boozman afin d'augmenter l'accès des produits états-uniens sur le marché cubain alors que ce projet avait déjà été approuvé par le Comité de l'Agriculture le 13 juin dernier.

Cet amendement permettrait au Département de l'Agriculture d'utiliser ses programmes destinés à développer le marché à l'exportation pour créer, élargir et maintenir la présence des produits nord-américains sur l'île, sans aucun coût additionnel pour le contribuable. En ce moment de crise pour les producteurs états-uniens, l'amendement ne présentait, pour eux, que des avantages.

Plus spécifiquement, les fonds du Programme d'Accès au Marché  et du Programme pour le Développement du Marché Extérieur pourraient être destinés au développement des services commerciaux, à l'assistance technique  et aux activités de promotion commerciale à Cuba, selon les auteurs d'un communiqué publié à ce sujet.

L'opinion du portail digital "Politique" est que  les autres amendements ne seront pas soumis au vote tant que le titulaire du Comité Pat Roberts et Debbie Stabenow, une autre déléguée de haut rang, ne seront pas parvenus à un accord avec Rubio, Cruz et Bob Menendez, tous trois sénateurs d'origine cubaine.

Heitkamp et Jeff Flake, qui cherchent à assouplir  les restrictions imposées par les États-Unis contre Cuba, participeront également à ces conversations et tenteront de sortir cette situation de l'impasse.

Selon les déclarations faites à la presse par Stabenow, les négociations risquent de prendre toute la nuit ce qui revient à dire soit l'adoption d'un langage plus strict pour s'adresser Cuba, soit l'ajout, aux anciennes restrictions, de restrictions supplémentaires.

peo/agp/mar/cvl