Articles

Malgré les sanctions des États-Unis, plusieurs pays continueront à commercer avec l'Iran

Vienne, 7 juillet (Prensa Latina) La Russie, la Chine et plusieurs gouvernements européens ont aujourd'hui fait savoir qu'ils préserveront des liens financiers efficaces avec l'Iran et qu'ils soutiendront le droit de ce pays à maintenir ses exportations pétrolières en dépit de toutes les menaces des Etats-Unis.

 

La chef de la diplomatie de l'Union Européenne, FedericaMogherini, a déclaré que cette position était partagée par les cinq États qui continueront à respecter l'accord nucléaire passé avec l'Iran ( Allemagne, Chine, France, Royaume-Uni et Russie), après le retrait des Etats-Unis décidé par Donald Trump.


Selon le communiqué, les pays concernés s'engagent à "promouvoir les couvertures de crédit et à garantir les communications maritimes aériennes et ferroviaires afin de montrer clairement leur soutien aux opérateurs économiques commerçant avec l'Iran".

Le but de ces initiatives, explique Mogherini, est de tenter de préserver l'accord nucléaire signé en 2015 car "il est dans l'intérêt de tous".

Dans un communiqué commun, le chancelier iranien, Mohamed JavadZarif, et ses homologues ont ratifié cette convention dont ils s'engagent à respecter tous les aspects économiques.

De l'avis du chef de la diplomatie perse, la réunion de Vienne a permis de constater que même les alliés traditionnels de Washington "ont la volonté politique de résister aux États-Unis".

peo/oda/mjm