Agence de Presse de l'Amérique Latine

Dans le sillage du Mundial, de petits airs parisiens envahissent timidement le Chili

Par Fausto Triana

Santiago du Chili, 17 juillet (Prensa Latina) Il y avait des baguettes (en plastique, mais aussi des vraies!), un chanteur noctambule qui chantait (sans fausses notes) La Bohème de Charles Aznavour dans la nuit glacée et, dans le sillage du football, le Chili prenait timidement de petits airs de Paris.


Ce n'était pas la Tour Eiffel, bien sûr, ni les Champs Elysées, mais une joie contagieuse après le triomphe de la France contre la Croatie 4-2, dans une coupe du Monde de Russie 2018 qui a toujours été disputée et animée.

Les chiliens d'ascendance croate (plus de 400 mille) étaient fortement représentés lors de ces festivités, le cœur un peu triste mais fiers quand même des performances de leur équipe nationale lors de ce rendez-vous au sommet du ballon rond.

On pouvait encore entendre des échos de ce tournoi dans le petit matin de Santiago, d'autant plus que cette journée de lundi était chômée et que les célébrations, chacune à sa manière, se poursuivaient dans les installations de l'Alliance Française et du Stade Croate.

Le jour de congé  et le football ont fourni une excuse parfaite pour déboucher de bonnes bouteilles et faire sauter les bouchons de champagne. Barbecues et méchouis laissaient derrière eux leurs habituelles séquelles et les nostalgiques entonnaient à tue-tête avec l'accent de leur équipe: "Nous serons au Qatar!"

Pour les chiliens, ce mot d'ordre devenait presque une prière clamée par les milliers de supporters regrettant l'absence de leur équipe dans ce combat footballistique en terre russe puisque le Chili avait été éliminée du Mondial en raison de ses mauvais résultats lors des matchs de classification en Amérique du Sud.

Maintenant, le Chili, double champion de la Coupe d'Amérique, en 2015 et 2016, veut récupérer sa place parmi les étoiles du foot mondial. Sous la houlette de son entraîneur colombien, Reinaldo Rueda, il débutera en septembre une tournée qui l'amènera en Corée du Sud et au Japon.

Mais, pour le moment, et bien que les festivités organisées par les français au Chili aient été mémorables, c'est l'équipe du Ballon d'Or Luka Modric qui a conquis le cœur et l'admiration des chiliens.

Les croates chiliens sont très présents au Chili. On rencontre partout des noms se terminant par Vic, Noc, Vich, Ic et Rizza.

Le Stade du Croata-Hrvatski Club, à Santiago du Chili, est un lieu de rencontre privilégié pour les amateurs de foot. C'est là que se réunissaient les nombreux chiliens d'ascendance croate et les diplomates pour regarder ensemble les matchs du Mondial de Russie.

Cependant, maintenant, la priorité est de tourner définitivement la page, de se concentrer à la fois  sur la Coupe d'Amérique qui, l'année prochaine, se tiendra au Brésil  et sur les matchs de classification  pour le Mondial de 2022 au Qatar.

peo/tjg/ft