Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le gouvernement espagnol ratifie l'exhumation des restes du dictateur Franco

Madrid, 17 juillet (Prensa Latina) Afin de fermer une fois pour toutes les blessures du passé, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a aujourd'hui ratifié la détermination d'exhumer les restes du dictateur Francisco Franco qui se trouvent dans le Valle de los Caidos.


Lors d'un discours dans lequel il a présenté le programme avec lequel il veut gouverner jusqu'en 2020, Sanchez a assuré que la décision de transférer la dépouille de Franco est "définitive" et que le transfert aura lieu dans "un avenir très proche".

Aucune démocratie ne peut se permettre des monuments en l'honneur de la dictature, la nôtre n'est pas une exception, a souligné Sanchez qui, le 1er juin a pris les rênes du pays à la suite de l'approbation d'un vote de censure contre le conservateur Mariano Rajoy.

Le chef du gouvernement  a insisté sur le fait que la décision prise par l'exécutif du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol ( PSOE) est irrévocable et que le transfert se fera "dès que seront terminées les dernières retouches pour l'exécution du projet", ce qui ne saurait tarder.

"Un pays qui regarde vers l'avenir doit être en paix avec son passé", a déclaré ce président social-démocrate, après avoir expliqué  qu'avec un bagage de 40 années de démocratie, l'Espagne devrait pouvoir franchir ce pas avec sérénité, naturel et modération.

"Les blessures (du franquisme) sont restées ouvertes depuis bien trop d'années. Le moment est venu de les fermer. Notre démocratie a besoin de symboles qui unissent tous ses citoyens, pas de symboles qui les séparent".

Le Valle de los Caidos (la Vallée des Morts, c'est-à-dire: de ceux qui sont tombés pendant la guerre) est un énorme ensemble monumental situé à 50 kilomètres  au nord-ouest d Madrid. Il a été érigé entre 1940 et 1958, en grande partie grâce au travail forcé des prisonniers de guerre républicains et des détenus politiques.

Le dictateur y est enterré dans une basilique couronnée par une gigantesque croix blanche de 150 mètres de hauteur. L'endroit a été dédié à toutes les personnes tombées pendant la Guerre Civile d'Espagne (1936-1939), mais il est surtout un lieu de pèlerinage pour les organisations de l'ultra-droite.

Situé dans la municipalité madrilène de San Lorenzo del Escorial, la Vallée des Morts est la plus grande fosse commune de toute l'Espagne. Selon le PSOE, 33 mille 883 personnes y sont ensevelies.

D'après les organisations de défense des Droits de l'Homme, l'Espagne est le second pays au monde pour le nombre de disparitions forcées. On calcule que plus de 100 mille personnes sont encore enterrées dans des fosses communes.

peo/tjg/edu