Agence de Presse de l'Amérique Latine

L´Île de Pâques appliquera désormais des restrictions sur le tourisme

Santiago du Chili, 2 août (Prensa Latina) À partir d'aujourd'hui  les séjours touristiques dans cette belle partie du territoire chilien qu'est l'Île de Pâques seront limités  à 30 jours. Cette mesure a été prise dans un effort pour préserver la culture et l'environnement de cette partie du Chili.


Plus précisément, le président de la République, SebastiánPiñera, s'est rendu en personne sur cet endroit paradisiaque de la Polynésie dans le but de signifier le soutien que porte son gouvernement à la protection de cette véritable cathédrale que forment les célèbres statues de pierre  Moai.

L'Île de Pâques, qui appartient  au Chili, se trouve à quelques 500 kilomètres  du Chili continental. Depuis ce mercredi, la Loi de Régulation de Résidence en Râpa Nui (autre nom de l'Île de Pâques) est entrée en vigueur.

Si les visiteurs temporaires sont toujours les bienvenus en raison de leur apport à l'industrie "sans cheminées" de l'île (comme on appelle l'industrie touristique), il n'en va pas de même pour les étrangers qui, de plus en plus nombreux, commencent à s'installer sans aucune intention de s'en aller.

Piñera a participé à une cérémonie symbolique d'arrivée de touristes, chiliens comme lui, pour marquer l'importance de cette nouvelle loi. Autre mesure allant dans ce sens: il signera un projet de loi destiné à changer le nom de l'île qui deviendra officiellement  « Rapa Nui-Île de Pâques ».

Le président profitera également de cette occasion pour présenter le Conseil de la Mer qui administrera l'Aire Marine et Côtière Protégée à Usages Multiples, établie l'année dernière pendant l'administration de Michelle Bachelet.

Alors qu'il était déjà au pouvoir, l'actuel chef de l'Etat avait donné son consentement à la publication au Journal Officiel  qui joignait en un seul les deux parcs marins de Motu MotiroHiva et Rapa Nui, qui  devenait ainsi la plus grande réserve protégée d'Amérique Latine  avec ses 72 millions d'hectares.

En ce qui concerne "l'industrie sans cheminées", le nombre de visiteurs dépasse les 100 mille personnes  par an, attirés principalement par les 900 statues de pierre Moai, qui, croit-on, furent érigées entre 700 et 1600 après Jesus-Christ.

Le recensement de population d'avril 2017  a relevé 7750 citoyens de l'Île de Pâques mais la moitié d'entre eux ne sont pas Rapa Nui. Ce sont des étrangers qui envahissent cette île d'à peine 168 kilomètres carrés.

peo/tjg/ft