Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le secrétaire général de l´ONU rejette les actes de violence au Venezuela

Nations Unies, Caracas, 6 août (Prensa Latina) Le secrétaire général de l´ONU, Antonio Guterres, a rejeté tout acte de violence au Venezuela et a fait part de sa préoccupation quant au récent événement à l´encontre du président Maduro, a aujourd´hui affirmé son porte-parole, Farhan Haq.


Le titulaire des Nations Unies a également pressé les acteurs locaux à faire preuves d´efforts plus importants dans le but d´atteindre un consensus dans le pays et de faire face aux problèmes actuels, a assuré le porte-parole suite à une question de la presse accréditée au siège de l´ONU à New-York.

« Tout cela doit se faire en veillant au respect des Droits de l´Homme de tous les vénézuéliens et dans le cadre de la législation internationale », a-t-il conclu.

Selon des déclarations du Ministère Public vénézuélien, les enquêtes préliminaires ont déjà permis d´identifier les terroristes, leurs logements avant les attentats et les premières connexions internationales des personnes impliquées.

Les autorités vénézuéliennes considèrent que cet attentat à l´encontre de Nicolas Maduro, loin d´être un acte isolé, fait partie des actions violentes perpétrées par un secteur de l´extrême-droite, et de ses alliés internationaux, contre la Révolution Bolivarienne depuis 1999.

Par ailleurs, le président de l´Assemblée Nationale Constituante (ANC) du Venezuela, Diosdado Cabello, a aujourd´hui critiqué la posture des partis d´opposition qui s´abstiennent de condamner la tentative d´assassinat contre le mandataire de la République, Nicolas Maduro.

En intervenant lors d´une mobilisation populaire en soutien au chef de l´État, aux abords du Palais de Miraflores (siège de l´exécutif) à Caracas, Cabello a fortement critiqué le fait que « jusqu´à l´heure, les porte-paroles de l´opposition qualifient cet acte terroriste d´incident, d´explosion ou de prétendu attentat », et ce « sans le condamner fermement ».

Puis il a confirmé les déclarations du ministre des Relations Extérieures, Jorge Arreaza, lequel a indiqué que le président Maduro apportera prochainement des preuves concernant les protagonistes de cet attentat.

peo/rgh/ifb/jf/wup