Articles

Face aux sanctions des États-Unis contre l'Iran, l'Union Européenne protège ses entreprises

Bruxelles, 7 août (Prensa Latina) Dans un communiqué commun, l'Union  Européenne (EU) a annoncé  l'entrée en vigueur d'une nouvelle législation pour protéger les affaires entre les  entreprises de la communauté et l'Iran.


La haute représentante de l'Union pour les Affaires Étrangères et la Politique de Sécurité,  FedericaMogherini, ainsi que les ministres des Affaires Étrangères de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni se sont dits déterminés à " protéger les opérateurs économiques européens engagés dans un commerce légitime avec l'Iran, conformément à la législation de l'UE".

Non seulement, ajoute le communiqué, cette nouvelle législation autorisera les entreprises appartenant à l'UE à solliciter des compensations pour les pertes subies en raison des sanctions nord-américaines, mais elle rendra caduques les ordres judiciaires punitifs des États-Unis résultant de la nouvelle politique de Washington envers Téhéran.

Cette disposition entrera en vigueur ce mardi et s'appliquera à tous les pays membres de l'Union Européenne.

Dès demain, l'UE dressera une liste des sanctions que les États-Unis pourraient appliquer contre toute entreprise ou pays faisant commerce avec l'Iran.

Le retrait unilatéral des États-Unis de l'accord nucléaire, signé sous l'administration Obama en juillet 2015, a été annoncée ces dernières semaines par le cabinet du président Donald Trump et il a  de nouveau imposé les sanctions qui existaient auparavant contre l'Iran.

Ce pacte de 2015 limitait le programme atomique de l'Iran -que Téhéran développe  à des fins pacifiques- en échange d'une levée des sanctions internationales qui étaient jusqu'alors imposées.

peo/mem/ifs