Agence de Presse de l'Amérique Latine

Inti Illimani et Mille Guitares pour Victor Jara au Chili

Par Fausto Triana

Santiago du Chili, 20 septembre (Prensa Latina) Inti Ilimani sera l´un des protagonistes lors des hommages qui seront forts en émotions durant la VIème édition de Mille Guitares pour Victor Jara, et ce à 45 ans de son assassinat.


De fait, le millier de guitares n´est pas un simple énoncé. Des dizaines d´interprètes de diverses générations se réunissent souvent au Chili pour faire revivre les compositions de Jara par l´élégance des cordes. Cette fois-ci cela sera samedi prochain.

L´auteur de Te recuerdo Amanda, El derecho de vivir en paz, El cigarrito, Plegaria de un Labrador, a été cruellement torturé par des agents de la dictature d´Augusto Pinochet, puis ensuite criblé de 44 balles le 16 septembre 1973.

Il était professeur, dramaturge et auteur-compositeur-interprète. Il a embrassé la cause du Gouvernement de l´Unité Populaire de Salvador Allende, et ses idées de gauche lui ont coûté la vie, et ce par un enseignement brutal des sbires de Pinochet.

Lors de l´hommage de cette année le disque Canto Libre sera interprété, enregistrement qui fût le cinquième album de Jara en tant que soliste, enregistré et lancé en 1970. Les activités auront lieu sur la Place de la Paix de la commune de Recoleta.

Proche de l´entrée principale du Cimetière Général de Santiago, la rencontre contera sur la présence de Joan Jara, veuve du populaire artiste.

Joan Jara, âgée de 91 ans, et ses filles Amanada Jara y Manuela Bunster (d´un premier mariage) sont restées fermes au long des années dans leur recherche de justice et de sanctions pour les criminels qui en ont fini avec la vie de ce professeur et artiste.

En juillet dernier, le juge spécial Miguel Vasquez a condamné neuf membres de l´Armée pour la mort de Jara et de Littré Quiroga, à l´époque directeur de prisons de l´administration d´Allende.

Huit d´entre-eux, Hugo Sánchez, Raúl Jofré, Edwin Dimteri, Nelson Haase, Ernesto Bethke, Juan Jara, Hernán Chacón et Patricio Vásquez, ont été condamnés à 15 ans et un jour de prison en tant qu´auteurs des homicides, puis à trois autres années pour l´enlèvement des deux victimes.

Pour avoir couvert les homicides Rolando Melo a quant à lui été condamné à cinq ans et un jour de prison.

À la suite de Mille Guitares pour Victor Jara, les groupes Inti Illimani et Illapu offriront un concert à sa mémoire dans le stade qui porte son nom le 28 septembre prochain.

peo/tgj/ft