Articles

"Il est improbable que l'Iran puisse être remplacé sur le marché mondial du pétrole”

Téhéran, 9 octobre  (Prensa Latina) Le ministre iranien du pétrole, Biyan Namdar Zangane, a affirmé qu'il était improbable que quelqu'un puisse remplacer son pays sur le marché international du pétrole brut.


Ces déclarations de Zangane ont été rendues publiques aujourd'hui à Téhéran en réponse à celles du prince héritier d'Arabie Saoudite, Mohamed bin Salman, qui s'est engagé à pourvoir au manque de pétrole sur le marché en raison des sanctions nord-américaines contre l'Iran.

Selon le ministre iranien, ces déclarations du prince saoudien seraient dues aux pressions du président états-unien Donald Trump afin de calmer le marché mondial.

D'après Zangane, ni l'Arabie Saoudite, ni aucun autre pays ne possède la capacité de se substituer à l'extraction pétrolière iranienne qui occupe la sixième place mondiale avec ses trois millions 600 mille barils par jour.

"La montée des prix est la meilleure preuve du manque de pétrole sur le marché. Voilà pourquoi Trump se sent inquiet", a déclaré le ministre.

D'après lui, le pétrole supplémentaire  sur le marché ne provient pas d'une extraction accrue mais des réserves saoudiennes, a-t-il assuré.

Toute personne qui parle de compenser la perte des importations iraniennes de pétrole  prononce des paroles sans fondement qui n´aurons qu'un effet psychologique passager.

Cette sortie de l'Iran du marché mondial du pétrole est due à l'annonce de Trump que d'autres sanctions contre la République Islamique étaient prévues pour novembre.

À la suite du retrait de Washington de l'accord nucléaire signé en 2015 entre Téhéran et six puissances mondiales, la Maison Blanche a imposé l'interdiction à l'Iran d'utiliser le dollar et les métaux précieux comme monnaie d'échange ainsi qu'un boycott sur toute l'industrie automobile.

Confrontées à ces tentatives nord-américaines pour bloquer les exportations de brut, les autorités iraniennes ont annoncé qu'elles sont sur le point de signer un accord de vente avec l'Union Européenne.

peo/tgj/arc/cvl