Agence de Presse de l'Amérique Latine

Selon une étude, la concentration de la richesse dans le monde augmente

Genève, 29 octobre (Prensa Latina) Une étude financière internationale a indiqué que la concentration de la richesse dans le monde s´est accrue en 2017, avec un groupe réduit de multimillionnaires qui accumule 8,9 billions de dollars.


Selon le rapport de la banque suisse USB et du cabinet de conseil PwC, le pouvoir des plus fortunés a augmenté de 19 pour cent en comparaison avec l´année précédente, en prenant compte de la situation de ceux qui accumulent des patrimoines individuels supérieurs au milliard de dollar.

Le document précise qu´aux États-Unis, le nombre de multimillionnaires a été de 585, avec une fortune collective de 3,1 billions de dollars, ce qui représente une augmentation de 12 pour cent par rapport à 2016.

L´enquête a basé ses conclusions sur les données de deux mille 158 multimillionnaires de 43 pays, et a attiré l´attention sur la rapide augmentation de personnes fortunées en Asie, particulièrement en Chine.

Selon le rapport, la Chine enregistrait 16 multimillionnaires en 2006 et 373 à la fin de l´année dernière, ce grâce à de prospères affaires dans des domaines comme la construction, la haute technologie, la distribution et la production de biens de consommation.

En 2017, la région Asie-Pacifique dans son ensemble comptait 814 multimillionnaires, face aux 715 du continent américain et les 629 de la zone conjointe de l´Europe, du Moyen-Orient et de l´Afrique.

L´enquête indique qu´au milieu de l´année 2018, les deux parties supérieures de la pyramide de richesse représentaient 9,5 pour cent de la population mondiale et possédaient 8,1 pour cent de la fortune globale.

En contraste, les deux franges inférieures comprenaient 90,5 pour cent des habitants de la planète, avec une richesse équivalente à 15,8 pour cent du total.

"Depuis la crise financière internationale, l´inégalité de la richesse a augmenté, particulièrement à cause de la part croissante des actifs financiers et de la consolidation du dollar", a estimé l´économiste Anhony Shorrocks, l´un des auteurs du rapport.

peo/mv/mjm