Agence de Presse de l'Amérique Latine

L´Armée syrienne découvre de nouvelles caches d´armement étranger

Damas, Moscou, 31 octobre (Prensa Latina) Des unités de l´Armée syrienne enregistraient hier les divers armements étasuniens et israéliens que les groupes terroristes ont cachés dans plusieurs zones de la province de Quneitra au sud du pays.


La saisie comprend, de manière préliminaire, des missiles Tow., des projectiles de tanks et de mortiers, des équipements de télécommunication, des appareils de vision nocturne et y compris des dispositifs d´interférence électronique; tous les équipements étant d´origine étrangère.

Ont également été découvert des médicaments, des pièces de véhicules et autres matériels abandonnés par les extrémistes lors de leur expulsion du territoire en août dernier.

Selon les sources, des informations apportées par les habitants et les comités de réconciliation dans les villages de Brega, BeerAjam et Rasem Saned ont permis de localiser les caches d´armes dans divers lieux de la région frontalière avec le territoire palestinien occupé.

D´autre part, la Russie a dénoncé la préparation d´une nouvelle provocation en Syrie du groupe des "Casques Blancs", laquelle prévoit des vidéos truquées quant à une fausse attaque chimique de la part des troupes gouvernementales.

"Dans la zone de la localité de Marea, les bandes armées radicales attaquent pour provoquer une réponse des forces gouvernementales syriennes", a indiqué le lieutenant-général Vladimir Savchenko, chef du Centre russe de Réconciliation en Syrie.

"Les formations extrémistes simulent ensuite des attaques d´artilleries avec des armes toxiques, prétendument élaborées par des unités des Forces Armées Syriennes", a signalé le général russe.

Le centre mentionné signale qu´il suivra de près la situation sur le territoire syrien pour dénoncer toute provocation des "Casques Blancs", lesquels sont connus pour leurs falsifications d´emploi d´armes chimiques en Syrie et leurs relations avec des groupes terroristes.

Depuis 2013, ce groupe a reçu des financements à hauteur de 60 millions de dollars de la part de l´Agence étasunienne pour le Développement International (USAID).

D´autres soutiens pour le développement de leurs provocations et montages proviennent des firmes britanniques Incostrat et Mayday Rescue, siégeant à Amsterdam, en Hollande, et avec des bureaux en Turquie, Jordanie puis Dubaï.

Diverses sources, dont Thierry Meysan, directeur du Réseau Voltaire, signalent que les actions des casques blancs font partie des objectifs du Research, Information and Communications Unit, fondé en 2012 au Royaume-Uni pour discréditer le Gouvernement syrien.

Les actuelles et nouvelles actions de ces Casques Blancs s´inscrivent avec le soutien médias occidentaux, lesquels ne censurent jamais ou ne remettent en question son fondateur à Istanbul, en Turquie en 2013, James Le Mesurier, ex-officier français, conseiller de l´Organisation du Traité de l´Atlantique Nord (OTAN) et consultant d´une entreprise de sécurité privée établie aux Émirats Arabes Unis.

En avril dernier, Washington a utilisé le prétexte d´une prétendue attaque chimique pour lancer des bombardements contre une base aérienne et d´autres objectifs des forces armées syriennes.

peo/tgj/pgh/rgt/to/mv/pgh