Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le PT rejette la nomination de Sergio Moro au poste de ministre de la Justice du Brésil

Brasilia, 2 novembre (Prensa Latina) La présidente du Parti des Travailleurs (PT), Gleisi Hoffmann, a critiqué la décision du nouveau président élu du Brésil, Jair Bolsonaro, de désigner le juge Sergio Romero, responsable de la persécution contre Lula, comme ministre de la Justice.


Le juge fédéral a accusé et emprisonné l´ancien président Luis Inacio Lula da Silva pour un prétendu délit de corruption, lors d´un processus faussé  -selon de nombreux analystes-  qui avait comme objectif d´empêcher qu´il puisse se présenter aux élections présidentielles du mois dernier, alors que toutes les enquêtes le donnaient comme favori.

"Moro a sorti Lula du jeu pour élire son candidat, qui maintenant le remercie", a dénoncé Hoffmann sur son compte Twitter avant d´ajouter que la nomination du juge à ce poste est une preuve de la fraude qui a eu lieu lors de ces élections.

Lors du scrutin du 28 octobre, le candidat d´extrême-droite Bolsonaro, du Parti Social Libéral, s´est imposé avec plus de 55 pour cent des suffrages face au candidat du PT, Fernando Haddad, qui a dû remplacer Lula quelques semaines avant les élections.

L´analyste Jeferson Miola considère que le juge Moro a conçu l´opération anti-corruption Lava Jato comme une arme de guerre au profit d´intérêts politiques et partisans à l´encontre de Lula, du PT et de la gauche brésilienne.

D´autres dirigeants du Parti des Travailleurs, comme l´ex-présidente Dilma Rousseff (2011-2016), ont également critiqué la désignation de Moro en tant que titulaire de la Justice et ont assuré que cela démontre que le juge n´a jamais été impartial.

peo/rgh/car