Agence de Presse de l'Amérique Latine

L'Ethiopie fête le triomphe de Desisa au marathon de New York

Addis-Abeba, 5 novembre (Prensa Latina) Le marathon de New York est toujours un moment sportif de grand intérêt mais, cette année, l'épreuve  masculine y a ajouté un peu plus de piment grâce au triomphe passionnant de l'éthiopien Lelisa Desisa que son pays fête aujourd'hui en grande pompe.


Bien qu'il ait dû redoubler d'efforts dans les derniers mètres pour éviter de se faire dépasser par son jeune compagnon d'entraînement Shura Kitata, Desisa, déjà vainqueur du marathon de Boston en deux occasions (et qui est aussi monté sur le podium de New York à trois reprises: 2104, second; 2015et 2017, troisième) s'est finalement imposé avec un temps excellent de 2h 05: 59.

Il s'agit là du second meilleur temps dans l'histoire des marathons courus dans la Grande Pomme, son compatriote Kitata le précédent de deux secondes.

Après le 40ème kilomètre, tout  semblait indiquer que la victoire allait se jouer à pile ou face entre Desisa et le vainqueur de l'épreuve l'année dernière, le Kenyan Geoffrey Kamworor, mais c'est à ce moment-là, sur la petite côte débouchant sur Central Park, que l'éthiopien a lancé son attaque.

Kamworor n'a pas trouvé les moyens de contre-attaquer, mais, comme surgi de nulle part, on a vu alors apparaître le surprenant Kitata, arrivé second au marathon de Londres de cette année, qui a forcé Desisa (l'un des marathoniens du projet "Breaking2" de Nike) à passer à la vitesse supérieure et à serrer les dents pour résister à l'offensive de son compagnon.

Finalement, Kamworor a dû se contenter de la troisième place, mais avec un temps plus que respectable (2h 06:26).

Les États-Unis, de leur côté, ont réussi à placer quatre de leurs hommes dans le "top ten" de la course.

peo/tgj/rrj