Articles

Díaz-Canel continue à Pékin sa visite en Chine

Pékin, 7 novembre (Prensa Latina) Le président de Cuba, Miguel Díaz-Canel, continue sa visite de trois jours en Chine. Il sera aujourd'hui à Pékin où l'attend un programme de réunions formelles et d'entretiens avec les principaux membres du Gouvernement qui permettront de renforcer les liens entre les deux pays.


Le président arrivera à Pékin dans les heures qui suivent en provenance de Shanghai-Est où il a débuté son séjour par une visite au pavillon cubain, ainsi qu'à d'autres pavillons des nations présentes à la première, et déjà très importante, Exposition Internationale des Importations de Shanghai.

Selon l'agenda prévu pour ces mercredi et jeudi, Díaz-Canel doit s'entretenir avec le président chinois, Xi Jinping; avec le premier ministre, Li Keqiang,  et avec les présidents de l'Assemblée Populaire Nationale et de la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois, respectivement, Li Zhanshu et Wang Yang.

Sont également prévus au programme, la signature d'une série d'accords bilatéraux et des visites aux divers sites culturels et historiques d'importance qui se trouvent dans la capitale.

La Chine est la quatrième étape de ce premier voyage de Miguel Díaz-Canel dans les pays d'Europe et d'Asie depuis qu'il a assumé la charge de président de Cuba en avril dernier.

Ce périple -qui a commencé par la France, la Russie et la République Démocratique de Corée- se poursuivra au Vietnam dans les jours qui suivent.

Auparavant, il avait déjà visité la Chine à deux reprises -en 2103  et 2015- mais ses nouvelles fonctions lui permettent maintenant de consolider un peu plus les liens traditionnels d'amitié entre les deux pays et de développer une position commune face aux nouvelles conditions historiques.

La Chine est le second partenaire commercial de Cuba;  le volume des échanges entre les deux pays était de l'ordre de deux milliards de dollars en 2017.

Cuba apprécie énormément la participation du secteur industriel et commercial chinois au processus d'actualisation du modèle économique de l'île, tout spécialement dans le domaine des investissements à de nouveaux projets.

Les visites régulières qu'échangent les hauts responsables cubains et chinois ont consolidé le dialogue et la confiance entre les deux pays, qui, de plus, s'épaulent réciproquement lors des forums internationaux et maintiennent des contacts suivis sur le processus de construction du socialisme.

Sans oublier que la Chine a toujours appuyé la demande cubaine à l'Assemblée Générale de l'ONU pour que cesse l'embargo économique, financier et commercial que les États-Unis imposent à Cuba depuis plus d'un demi-siècle.

peo/ago/ymr