Articles

Des parlementaires de huit pays se réuniront en Bolivie pour discuter de la situation de l'Unasur

La Paz, 9 novembre (Prensa Latina) Le Forum Parlementaire "Bilans et Perspectives Progressistes pour l’Unasur" tiendra aujourd’hui sa session en Bolivie avec la participation de représentants de huit pays qui dresseront un bilan de la situation de cette organisation multilatérale dont le but est de réunir les pays d’Amérique Latine.


Selon les informations communiquées par Valeria Silva, la présidente de la Commission de Politique Internationale et de Protection aux Migrants, une instance dépendant de la Chambre des Députés, cet événement aura lieu au siège de l’Union des Nations Sud-Américaines (Unasur), située dans la municipalité se San Benito (département de Cochabamba).

Les pays participant à ce forum sont: le Pérou, le Chili, l’Argentine, l’Équateur, le Venezuela, le Mexique et l’Espagne; auxquels il faut ajouter l’hôte de cette réunion: la Bolivie.

Silva a confirmé que le président du Parlement bolivien assistera aussi à ce forum et qu’on y dressera "un bilan du rôle spécifique de l'Unasur en tant qu’élément intégrateur, et même l’un des plus intégrateurs de la région, en ce moment” a signalé Valeria Silva.

Elle a également annoncé que l’on y débattrait de la démocratie dans la région et de thèmes inhérents à la politique actuelle; qu’on se pencherait sur les problèmes actuels de migration et de frontières; et, finalement, qu’on examinerait l’évolution des relations entre les pays et les moyens pour favoriser un esprit communautaire en Amérique Latine.

L’un des objectifs de cette rencontre est d’établir un bilan de la situation que traverse l’Unasur, sans oublier que la Bolivie, qui n’assure que de manière temporaire la présidence de cette organisation, “est les seul pays qui soit parvenu à réunir tous les autres pays de notre région”.

Valeria Silva a également tenu à souligner que, jusqu’à présent, l’Unasur restait fidèle à sa structure d’origine, c’est-à-dire qu’elle demeurait l’organisation la plus intégratrice de la région, car, même s’il existe un Marché Commun du Sud et une Communauté Andine, ces organismes réunissent moins de pays que l’Unasur, a-t-elle conclu.

peo/tgj/lpn