Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Nicaragua confirme avoir été soumis à une tentative de coup d´État

Managua, 14 novembre (Prensa Latina) Le Nicaragua a réitéré que, d´avril à juin derniers, son peuple a vécu une tentative de coup d´État de la part de groupes politiques déguisés en organisations non gouvernementales, associés au crime organisé et financés depuis l´étranger.


Dans un communiqué destiné à la communauté internationale, le Ministère des Relations Extérieures dénonce le fait que ces groupes ont exécuté des enlèvements, tortures, vols, assassinats, obstructions de voies publiques, ainsi que des destructions et incendies de bâtiments publics.

"Cette tentative de coup d´État a porté atteinte à la sécurité, la stabilité et l´économie du peuple du Nicaragua", y est-il souligné.

Puis la note signale que les actions terroristes et les délits commis ont provoqué la mort de 198 personnes, desquelles 22 étaient des membres de la Police Nationale, puis que 1 240 personnes avaient été blessées, dont 401 officiers de cette institution qui l´ont été par armes à feu.

Il y est ensuite expliqué que ces actions ont occasionné des dommages à l´infrastructure du pays, avec 252 bâtiments vandalisés, 209 kilomètres de rues et routes détruits, 278 outils de constructions lourds détruits et brûlés, tout comme 389 voitures.

"Les préjudices portés à l´économie sont estimés à 205,4 millions de dollars dans le secteur public, 231 millions de pertes dans le tourisme et 525 millions dans celui des transports", précise le document.

Tout cela a eu un impact direct sur la population avec la perte de 119 mille 567 emplois et la réduction de plus de 261 millions de dollars du Budget Général de la République.

La chancellerie signale également qu´à la suite de ces événements, les institutions compétentes de l´État, dans le respect de la loi, ont travaillé sur des enquêtes et les jugements des auteurs de ces actes, comptabilisant 273 personnes détenues pour ces délits au 5 novembre dernier.

"Le Gouvernement de Réconciliation et d´Unité Nationale continuera de travailler pour la reconstruction du pays, la paix, la sécurité et la réconciliation du peuple du Nicaragua", précise le document.

Par ailleurs, la chancellerie manifeste le fait que le Gouvernement, toujours engagé dans la réconciliation et la paix dans le pays, réalise une ample consultation nationale destiné à amener devant l´Assemblée Nationale une proposition de politique d´État qui établisse une culture nationale de réconciliation et de paix.

 "Cela dans le but de promouvoir et encourager depuis l´école, la famille et la communauté, des valeurs et pratiques de respect, solidarité, dialogue, rencontre et de cohabitation harmonieuse dans tout le Nicaragua", est-il expliqué.

peo/oda/acl