Agence de Presse de l'Amérique Latine

Bolsonaro accepte l’invitation de Trump pour se rendre aux États-Unis

Brasilia, 30 novembre (Prensa Latina) “J’ai transmis l’invitation du président Trump à Bolsonaro pour qu’il vienne aux États-Unis... Nous espérons avoir une relation dynamique avec le Brésil”, a écrit sur son compte Twitter le conseiller à la Sécurité Nationale nord-américain, John Bolton, quelques minutes après avoir rencontré l’ancien capitaine de l’Armée brésilienne à Rio de Janeiro.


Devant la presse, Bolsonaro a alors accepté l’invitation de Trump. J´aimerais me rendre à Washington dans les premiers mois de 2019, a-t-il déclaré.

Il a d’abord l’intention, a-t-il expliqué, de faire une rapide tournée dans plusieurs pays d’Amérique du Sud, parmi lesquels le Paraguay, l’Argentine et le Chili, mais son voyage suivant sera bien les États-Unis, « si ma santé me le permet », a-t-il ajouté, en précisant qu’il devait subir une intervention chirurgicale en janvier pour fermer la colostomie que les médecins lui ont posée après l’attentat au couteau dont il a été victime.

Un peu plus tard dans la matinée, Bolsonaro a qualifié son entretien avec Bolton de productif.

“Cette rencontre avec le Conseiller à la Sécurité des États-Unis, John Bolton, s’est déroulée dans une excellente ambiance et a été très productif”, a souligné le président élu du Brésil sur son compte Twitter où il a publié une photo de l’entretien dans laquelle on peut voir le conseiller de Donald Trump entouré d’Augusto Heleno, le futur ministre du Cabinet de la Sécurité Institutionnelle et d’Ernesto Araujo, qui occupera le poste de ministre des Affaires Étrangères dans le futur gouvernement.

Mardi, à Washington, Bolton a affirmé devant la presse que l’élection de Bolsonaro était une chance historique pour que les deux pays travaillent ensemble.

Pour le conseiller de Trump, les positions d’extrême droite du futur président brésilien en font un allié précieux pour contrer les gouvernements de gauche de la région.

Afin de préparer la rencontre entre les deux présidents, le sénateur Eduardo Bolsonaro, fils et conseiller du président brésilien élu, s’est rendu cette semaine dans la capitale des États-Unis  où il a pu s’entretenir avec divers fonctionnaires de l’administration Trump.

Lundi, il a rencontré la sous-secrétaire d’État pour l’Hémisphère Occidental, Kimberly Breier, rencontre qu’il a qualifié de bonne car il a été question des avancées que "le Brésil et les États-Unis effectuent ensemble en politique étrangère”.

Selon les analystes, les personnalités de Bolsonaro et de Trump se ressemblent. Ils ont la même manière d’aborder la politique  et utilisent la même stratégie de communication.

L’ancien capitaine de l’Armée brésilienne a remporté les élections le 28 octobre dernier avec plus de 55 pour cent des votes. Il prendra le pouvoir le 1er janvier.

peo/ugh/ocs