Articles

La Commission des Droits de l´Homme du Brésil présente des excuses aux médecins cubains

Par Osvaldo Cardosa Samon

Brasilia, 11 décembre (Prensa Latina) La Commission des Droits de l´Homme et des Minorités de la Chambre des Députés du Brésil a présenté des excuses aux médecins cubains pour les remises en question et l´irrespectueuse posture du président élu, Jair Bolsonaro, à leur encontre.


"Le discrédit opposé par Bolsonaro contre les professionnels cubains du programme Plus de Médecins privera le peuple brésilien de soins de santé, l´un de ses droits fondamental", a signalé à Prensa Latina le député Luiz Couto, président de cette commission.

Il a réitéré son remerciement aux praticiens de l´île et a insisté en exprimant que "nous présentons des excuses au peuple cubain qui nous a offert des médecins préparés, aux amples capacités, et qui ont contribué à la santé de notre peuple".

Couto souhaite que le peuple brésilien se rende compte du préjudice provoqué par l´ancien militaire, et a estimé que ce n´est un secret pour personne que les médecins brésiliens "ne veulent pas travailler dans l´intérieur du pays et dans les zones les plus pauvres", où les communautés ont reçu la qualité et l´humanisme des praticiens cubains.

"Nous sommes heureux que ses professionnels insulaires, qui ont cessé leur participation au programme Plus de Médecins, remplissent maintenant des missions dans d´autres pays, où les gouvernements respecteront leur altruisme dans le but d´assurer un des Droits de l´Homme: la santé", a tenu à signaler le parlementaire.

Puis il a insisté sur le fait que "malheureusement, le Brésil a perdu la qualité de la médecine cubaine, mais nous espérons qu´elle revienne à un moment donné; lorsque un autre gouvernement respectera la dignité de ceux qui ont pris soin de notre santé".

"Maintenant le peuple brésilien pleure et dit: nous avons perdu nos compagnons, car ils étaient ainsi considérés. Il n´y avait aucune distance entre les médecins cubains et le peuple qui profitait de leur soins", a souligné Couto.

Mi-novembre, en annonçant cesser sa participation au programme Plus de Médecins compte tenu des propos et des nouvelles conditions opposés par Bolsonaro, Cuba a confirmé la vocation solidaire et humaniste dont ont fait preuve ses professionnels de santé dans des dizaines de pays.

"Les peuples de Notre Amérique et du reste du monde savent qu´ils pourront toujours compter sur l´humanisme et la solidarité de nos professionnels", a signalé le Ministère de la Santé Publique insulaire dans un communiqué.

Il a été précisé que dans le cadre de ce programme au Brésil, et lors des cinq dernières années, près de 20 mille collaborateurs cubains ont reçu plus de 113 millions 359 mille patients dans plus de trois mille 600 communes. Se sont maintenant plus de huit mille médecins cubains qui rentrent chez eux; plus de cinq mille sont déjà revenus depuis mi-novembre.

peo/tgj/ocs