Agence de Presse de l'Amérique Latine

Élaboration d’un médicament contre le cancer au Chili

Santiago du Chili, 17 décembre (Prensa Latina) Une nano-émulsion qui inhibe la réapparition et la métastase du cancer chez les animaux a été présentée à Santiago par une équipe de chercheurs chiliens du Centre Spécialisé en Maladies Chroniques (Accdis).


Ce médicament est à base de curcumine, l’un des principes actifs du curcuma, et d’un mélange de substances grasses et d’eau. Il a une consistance semblable au lait et, d’après ses concepteurs, il est parvenu à réaliser les objectifs qui lui avaient été fixés chez tous les animaux ayant été traités avec une simple dose, alors que, chez les 70 pour cents de sujets non-traités, le cancer a continué à se développer.

Ce groupe de chercheurs (composé de Felipe Oyarzùn, de l’Université du Chili, de Marcelo Kogan, de la Faculté des Sciences Chimiques et Pharmaceutiques, et d’Andrew Quest, de la Faculté de Médecine) s’est intéressé au curcuma en raison de ses vertus déjà connues d’antioxydant  et aussi à cause de son coût peu élevé sur le marché local.

Oyarzùn considère que l’un des principaux avantages de la formule élaborée est de tirer le meilleur parti des propriétés anti-cancérigènes et anti-inflammatoires du curcuma, ce qui n’est pas le cas lors de la consommation de curcuma à l’état naturel en raison de son insolubilité dans l’eau et de son état instable qui ne permet pas une absorption adéquate du produit.

Cette nouvelle formule peut être réduite à l’état de poudre ce qui lui permet d’être ensuite mélangée à de l’eau et d'être transportée  à faible coût dans des lieux éloignés, sans oublier que son état déshydraté augmente son temps de conservation.

Les travaux du Accdis sont principalement menés par des chercheurs de l’Université du Chili et par l’Université Catholique du Chili qui étudient, en particulier, les maladies chroniques les plus répandues dans le pays et à l’étranger comme, par exemple, les maladies cardio-vasculaires et le cancer.

peo/tgj/rc