Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Venezuela dénonce une offensive du quotidien espagnol El Mundo contre Maduro

Caracas, 21 décembre (Prensa Latina)Le Gouvernement du Venezuela a rejeté « un article publié à Madrid par le quotidien El Mundo, lequel s´ajoute à la campagne internationale de désinformation et d´incitation à la violence contre le président de la République, Nicolas Maduro ».


Par le biais d´un courrier émis par l´ambassade vénézuélienne en Espagne à Francisco Rosell, directeur du journal espagnol, la chancellerie répudie l´article publié le 30 novembre dernier, et signé par Daniel Lozano, correspondant du quotidien à Caracas, intitulé « Nicolas Maduro, président paria en 2019 ».

Le Ministère des Relations Extérieures a souligné que dans la publication « le journaliste occulte des informations et offre une vision biaisée qui viole tout code de style et de bonnes pratiques, contredisant ainsi la « vocation plurielle » qu´affirme avoir son quotidien ».

Le texte considère également que « dans le travail avalisé par le groupe UnidadEditoria, maison mère du quotidien El Mundo, un exercice nettement spéculatif est réalisé quant à la continuité du système démocratique vénézuélien ».

L´article définit en ce sens le 10 janvier prochain –date du début du nouveau mandat du chef d´État vénézuélien- comme « un jour J qui marquerait un point d´inflexion entre le Venezuela et la communauté internationale ».

La missive de l´Exécutif bolivarien, publiée par le portail digital Tercera Informacion, signale que Lozano se fait l´écho des positions assumées par des porte-paroles de l´extrême-droite vénézuélienne, et omet de plus des données comme le vote de plus de six millions d´électeurs qui ont soutenu Maduro lors des élections 20 mai dernier.

Il y est également signalé que le journaliste n´a pas mentionné dans son texte les affectations subies par la population du pays sud-américain en raison du blocus économique et financier imposé par les États-Unis et leurs alliés, lequel empêche entre autre l´acquisition de médicaments et d´aliments.

L´entité diplomatique souligne que El Mundo tait de la même manière le fait que, comme l´a affirmé l´Organisation des Nations Unies, les sanctions à l´encontre du Venezuela sont équivalent à des crimes de guerre destinés à affecter directement la population.

Puis il y est dénoncé le fait que le contenu signé de la main de Lozano cherche à diviser le peuple et encourager des événements violents qui justifieraient une intervention directe contre la nation sud-américaine, sans écarter l´option militaire.

Le communiqué dément l´affirmation selon laquelle Maduro ne compte pas sur le soutien de la communauté internationale alors que « le Venezuela a d´amples alliances stratégiques dans le monde, y compris avec des nations économiquement puissantes comme la Chine, la Russie et l´Inde ».

peo/agp/odf