Agence de Presse de l'Amérique Latine

Cuba dénonce un manque de coopération des États-Unis quant aux prétendus incidents de santé de leurs diplomates

La Havane, 9 janvier (Prensa Latina) Le directeur pour les États-Unis de la Chancellerie de Cuba, Carlos Fernandez de Cossio, a réitéré les plaintes de l´île quant au manque de coopération de Washington dans la recherche de réponses au sujet des prétendus incidents de santé de diplomates nord-américains.


Sur son compte du réseau social Twitter, le fonctionnaire a insisté sur le fait que le gouvernement étasunien n´a montré aucune évidence sur la véracité de ces faits, mais que certains porte-paroles et médias de communication de ce pays utilisent cependant le terme d´"attaques" pour les décrire.

"Ce qui est certain, c´est que jusqu´à aujourd´hui, le gouvernement des États-Unis n´a montré aucune évidence quant à la véracité de ces faits, ou d´incidents à Cuba capables d´expliquer les rapports de problèmes de santé de ses diplomates. Il a refusé de coopérer pour rechercher des réponses".

Les commentaires de Fernandez de Cossio font suite à la posture fixée avant-hier par le chancelier Bruno Rodriguez, lequel a, lors d´un résumé au sujet de la politique extérieure cubaine en 2018 et les projections pour 2019, alerté quant à l´intérêt de nuire aux relations bilatérales de la part de certains secteurs à Washington.

Dans le cadre de cet acharnement de certains, Rodriguez a souligné la manipulation politique qui tente de signaler l´île comme une destination dangereuse.

Selon le chancelier, ni même aux États-Unis on ne croit à ces accusations, scénario démontré par la visite de près de 640 mille nord-américains dans la plus grande des Antilles en 2018, ce malgré les campagnes anti-cubaines et la recrudescence de l´embargo économique, commercial et financier en vigueur depuis plus de 55 ans.

Rodriguez a ainsi fait référence au manque de coopération du gouvernement étasunien pour trouver une explication et chercher la meilleure manière d´aborder le thème des prétendus problèmes de santé des diplomates du pays voisin sur l´île.

Ces derniers jours, des médias de diverses parties du monde se sont fait l´écho d´une étude présentée ce mois-ci par deux scientifiques, des États-Unis et du Royaume-Uni, qui reflète une coïncidence entre l´enregistrement des supposées "attaques acoustiques" et celui d´un grillon caribéen.

Voir :

http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=881187:cuba-reitere-le-manque-de-preuves-concernant-les-supposees-attaques-soniques&opcion=pl-ver-noticia&catid=193&Itemid=101

http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=880605:des-scientifiques-cubains-confirment-les-incoherences-des-pretendues-attaques-sonores&opcion=pl-ver-noticia&catid=19&Itemid=101

peo/mem/wmr