Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Mexique prend ses distances quant à la décision de l´OEA contre Nicolas Maduro

Mexico, 11 janvier (Prensa Latina) Le Gouvernement du Mexique a pris hier ses distances avec une décision de l´Organisation des États Américains déclarant illégitime le président du Venezuela, Nicolas Maduro, réélu le 20 mai dernier.


La résolution présentée contre Maduro a été suggérée par le Gouvernement des États-Unis, puis secondée par l Argentine, le Brésil, le Canada, le Chili, la Colombie, le Guatemala, le Paraguay et le Pérou.

Selon le quotidien mexicain La Jornada, cette résolution a obtenu le soutien de 19 votes, puis six contre et huit abstentions. Le Mexique, en respect de sa politique extérieure (récemment renouvelée par le mandataire Andres Manuel Lopez Obrador) de non ingérence ni intervention, s´est abstenu et n´a pas soutenu le projet.

Il y a seulement quelques jours, le Mexique a ratifié sa politique extérieure de principes de non ingérence, ni de préjuger des tiers, en se niant à signer un accord du Groupe de Lima contre le Gouvernement du Venezuela; accord semblable et ayant les mêmes buts agressifs que la résolution adoptée hier par l´organisation hémisphérique.

Nicolas Maduro a remporté les élections présidentielles du 20 mai dernier avec près de 68 pour cent des suffrages exprimés; élections considérées par de nombreux observateurs internationaux comme libres et transparentes, et ce même si une partie de l´opposition les a boycottées.

peo/mgt/lma