Agence de Presse de l'Amérique Latine

Une véritable poudrière dans des tunnels découverts sous la ville de Mexico

Mexico, 1er février (Prensa Latina) Les tunnels découverts à Azcapotzalco, un quartier se trouvant au centre de la ville de Mexico, ont permis de mettre à jour cinq branchements clandestins aux pipe-lines d'essence et de diesel. Une véritable poudrière qui aurait pu exploser à n'importe quel moment, a-t-on appris aujourd'hui.


Le danger a pu être évité grâce à l'intervention des spécialistes de Pemex et d'autres forces fédérales, mais les habitants de ce quartier populaire de la capitale ont couru, sans le savoir, un énorme danger pendant cinq ans.

S'il s'était produit une explosion due à ces prises clandestines de carburant, les conséquences auraient été dévastatrices, révèle un reportage approfondi du quotidien Excelsior, car le rayon de la déflagration aurait pu atteindre quelques trois kilomètres.

Et peut-être même le double, selon les techniciens de Pemex qui ont analysé le système de tuyauterie installé clandestinement sous la cité Santa Inés, système qui a été découvert et neutralisé mardi dernier.

Le nombre d’habitants directement affectés par ce désastre potentiel aurait pu atteindre le chiffre de 17 000. Si l'on ne prend en compte que la cité  Santa Inés (où  l'on a découvert cinq branchements clandestins au niveau de l'Avenue du 11 Septembre et où la densité est de 450 habitants au kilomètre carré) quatre mille personnes auraient été touchées.

Tandis que dans la cité Nuevo San Rafael (au sud-est de Santa Inés et où la densité est de mille 524 habitants au kilomètres carré) et de Tezozómoc (au sud-ouest, cette-fois de Santa Inés, qui a une population de 10 mille personnes avec une densité de deux mille 890 au kilomètre carré), les conséquences d'une explosion auraient été encore plus catastrophiques.

Bien que, selon Pemex, le danger a été conjuré, les habitants de ces quartiers continuent à dire que l'odeur de carburant émanant des bouches d'égout est nettement perceptible. La dirigeante du gouvernement de la Ville de Mexico, Claudia Sheinbaum, a assuré hier que le personnel de Protection Civile continue ses travaux dans la zone et elle garantit que le quartier est maintenant sécurisé.

peo/jha/lma