Agence de Presse de l'Amérique Latine

La Russie dénonce l´ingérence du Parlement Européen dans les affaires internes du Venezuela

Moscou, 1er février (Prensa Latina) Le Conseil de la Fédération (Sénat russe) a qualifié, et dénoncé, d´ingérence dans les affaires internes du Venezuela la reconnaissance par le Parlement Européen d´un député d´opposition vénézuélien comme président en charge du pays.


"Nous sommes en face d´un évident acte de pression extérieure sur les affaires internes d´un État souverain", a déclaré le chef du comité sénatorial russe des Relations Internationales, Konstanin Kosachov.

Avec 439 votes en faveur, et 104 contre, la chambre européenne a montré une clair ingérence dans les affaires internes du Venezuela en appelant, de plus, les pays de l´Union Européenne (UE) à soutenir cette décision.

Puis il a souligné que "le soutien à un opposant qui s´est autoproclamé président en charge, en totale violation de la Constitution du Venezuela, n´est pas un acte de soutien à la démocratie ou aux droits de l´Homme, mais une ingérence dans les affaires internes d´un pays souverain".

Kosachov a qualifié d´acte ne respectant pas les réalités politiques étrangères, et de grossière pression, l´ultimatum présentée par l´UE au Venezuela pour réaliser des élections dans huit jours, condition pour éviter la reconnaissance de Juan Guaido par ce bloc.

"Le monde est divisé entre ceux qui soutiennent le droit des peuples et des États à décider eux-mêmes de leur destin, puis ceux qui possèdent la "vérité absolue" et enseignent aux autres quel système politique et quels dirigeants ils doivent avoir", a déclaré le sénateur russe.

peo/rgh/to