Articles

La Bolivie réitère son appel à une solution pacifique du conflit vénézuélien

La Paz, 11 février (Prensa Latina) Le président de la Bolivie, Evo Morales, a de nouveau exhorté ses homologues de la région et du monde à chercher une solution pacifique au conflit politique au Venezuela, incité par les États-Unis.


« Nous lançons un appel aux frères présidents d´Amérique Latine et du monde pour continuer de chercher une solution pacifique à la situation du Venezuela. Nous ne pouvons être responsables d´une guerre entre frères, laquelle porterait de plus atteinte aux normes du droit international », a publié Morales sur son compte Twitter.

Le 6 février, les gouvernements du Mexique et de l´Uruguay, conjointement avec les États membres de la Communauté de la Caraïbe (Caricom), ont présenté le Mécanisme de Montevideo, une proposition de quatre étapes qui permettrait de favoriser les conditions nécessaires pour résoudre la crise vénézuélienne par la voie pacifique et politique.

L´initiative encourage le dialogue depuis une perspective de « respect du droit international et des droits de l´Homme ».

Lors d´une autre déclaration, Morales a souligné la non participation du chef du Comité International de la Croix Rouge en Colombie, Cristoph Harmisch, à la distribution de « l´aide » de Washington car elle n´est pas humanitaire.

« Le chef de la délégation du Comité International de la Croix Rouge en Colombie, Cristoph Harmisch, ne participera pas à la distribution de « l´aide » des États-Unis au Venezuela car elle n´est pas « humanitaire ». Nous l´avons dit : l´Aide Humanitaire est une institution qu´il faut protéger », a-t-il publié.

peo/tgj/nmr