Agence de Presse de l'Amérique Latine

Maduro répond à la BBC et condamne la tentative des États-Unis de justifier une agression au Venezuela

Londres, 13 février (Prensa latina) Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a dénoncé la campagne médiatique contre son pays et les tentatives des États-Unis de justifier une intervention militaire dans une interview publiée hier par la chaîne britannique BBC.


Lors de déclarations concédées à l´entreprise de radio et de télévision du Royaume-Uni, le mandataire a condamné les agressions orchestrées depuis Washington contre sa nation, parmi lesquelles il a cité le blocus économique, la diffusion de fausses informations, la menace d´actions militaires et la préparation d´un coup d´État avec le soutien de l´extrême droite.

"Pourquoi le Venezuela est tellement intéressant pour l´Occident et les États-Unis? Si nous produisions des pommes de terre, du persil ou des pommes, peut-être que nous n´existerions pas sur la carte géopolitique; mais nous sommes la première réserve pétrolière du monde, la quatrième de gaz et nous sommes en train de nous certifier comme l´une des plus importante d´or", a-t-il signalé.

"Aujourd´hui nous présidons l´Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP), raison pour laquelle ils considèrent opportun de lancer à notre encontre tout type d´attaques, nous acculer pour ensuite provoquer un dénouement semblable à celui de l´Irak et de la Libye. Mais le Venezuela n´est ni l´Irak ni la Libye", a-t-il ajouté.

Il a ainsi critiqué le rôle des grands médias comme la CNN étasunienne et la propre BBC lors de diffusion de mensonges au sujet de son pays, ce dans le cadre d´un scénario établi pour justifier tout type d´agression.

Cependant, il a assuré que la nation sud-américaine affrontera tous les obstacles qui se présentent face à elle, et vaincra grâce à la vérité toutes les campagnes à son encontre.

"L´Occident manipule la situation réelle pour favoriser toute action contre le Venezuela.  Nous avons des problèmes comme d´autres États. Depuis des années, nous menons avec succès une lutte pour réduire la pauvreté, élever la qualité de l´emploi et réussir à ce que l´éducation soit accessible à plus de 90 pour cent de nos enfants. Les États-Unis prétendent montrer une crise humanitaire pour justifier une intervention militaire", a-t-il sentencié.

"Nous avons l´empire le plus puissant du monde gelant tout nos comptes et nos actifs à l´étranger, poursuivant tout bateau qui arrive ici avec des produits. Évidemment que cela a mené à un dérèglement important, mais nous allons le surmonter", a-t-il ajouté.

Maduro a assuré qu´il compte sur un solide soutien populaire, reflété lors des nombreuses victoires électorales des dernières années, puis a exigé le respect de la souveraineté du Venezuela à la communauté internationale.

"Nous sommes un pays noble et nous avons droit à la paix. Le président étasunien, Donald Trump, tente de nous imposer un gouvernement que personne n´a élu, qui s´est autoproclamé de manière inconstitutionnelle. Certains pays européens se laissent entrainer par cette politique extrémiste qui viole la Charte des Nations Unies", a-t-il affirmé.

Le président vénézuélien a exhorté les peuples du monde à ouvrir les yeux, dénoncer ces agressions et comprendre que sa nation ne peut résoudre ses problèmes qu´en paix.

"S´ils veulent nous soutenir, dites-leur non à l´intervention et demandez aux États-Unis de quitter leurs mains du Venezuela", a-t-il conclu.

peo/jha/gas