Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Venezuela commence une enquête sur les fonctionnaires nommés par le président illégitime

Caracas, 15 février (Prensa Latina) Le Ministère Public a aujourd'hui lancé une enquête sur les citoyens désignés par Juan Guaidó, le "président autoproclamé en charge",  à des postes d'ambassadeur et de dirigeants de Citgo, la filiale  aux États-Unis de la Compagnie des Pétroles du Venezuela (Pdvsa).


Ces enquêtes concernent des fonctionnaires nommés sans aucune base juridique et en  dehors de la Constitution du Venezuela par Juan Guaidó, le membre de l'Assemblée Nationale (Parlement inhabilité par le Tribunal Suprême de Justice),  que Washington a reconnu comme président par intérim du pays, un acte qualifié de "coup d'État en cours de développement".

Le procureur général, Tarek William Saab, a affirmé la veille que les démarches entreprises par les autorités légitimes du pays visent à maintenir la stabilité du Venezuela, ainsi que son ordre constitutionnel et l'intégrité de ses institutions face à ce qui est considéré comme une tentative de coup d'État contre les pouvoirs établis.

Saab a souligné le fait que ces nominations manquent de tout fondement juridique et vont de pair avec les actions d'une Assemblée  Nationale invalidée qui promulgue des décrets sans aucune conséquence légale dans le seul but de perturber la paix du Venezuela.

Le représentant du Ministère Public a indiqué que les personnes nommées illégalement ont accepté " leur nomination de la part d'un organisme qui n'a pas la compétence pour prendre ce type de décisions".

Il a précisé que le député Guaidó cherche à satisfaire les intérêts des États-Unis en déstabilisant le pays et en le plongeant dans la violence. Seuls les  dirigeants légitimement désignés par Pdvsa (entreprise étatique des pétroles vénézuéliens) sont reconnus par l'Exécutif bolivarien et par les lois de la République.

Ce jeudi, en même temps qu'elle entame ces enquêtes, la Chambre Constitutionnelle du Tribunal Suprême de Justice a déclaré nulle et non avenue la nomination d'une nouvelle direction à la tête de la Compagnie des Pétroles du Venezuela et de Citgo - une entreprise mise sous séquestre par le gouvernement des États-Unis - ces nominations étant le fait d'une personne qui a usurpé les fonctions de président du Venezuela.

Ce Tribunal - qui est l'instance suprême du pays en matière législative- a décrété des mesures conservatoires a l'encontre du personnel nommé par Guaidó, ce personnel s'étant rendu coupable d'usurpation de fonction ainsi que d'autres délits condamnés par la législation vénézuélienne dans les domaines de la corruption, de la délinquance organisée et du terrorisme.

Le Tribunal a aussi encouragé le Pouvoir Exécutif et Pdvsa à prendre les mesures nécessaires pour protéger l'activité pétrolière et toutes les activités afférentes à celle-ci, y compris la commercialisation des produits dérivés du pétrole.

À maintes reprises, les autorités du Venezuela ont dénoncé les actes d'agression politique et économiques perpétrés par Washington contre leur pays dans le but ultime de s'emparer de ses ressources énergétiques.

peo/agp/wup/cvl